30 mai 2019
Festibel en musique
Les dates du festival sont arrêtées
Par: Denis Bélanger

Le festival d’été durera trois jours cette année. Photothèque | L’Œil Régional

Les plans du festival d’été de musique de Belœil se précisent. L’organisateur a conclu il y a près d’un mois une entente avec la direction du Mail Montenach pour tenir l’événement du 23 au 25 août dans le stationnement du centre commercial, comme ce fut le cas au cours des trois dernières années. La programmation devrait être dévoilée dans les prochaines semaines.

Le grand chef d’orchestre du festival, le producteur Sylvain Pelletier, confirme que la journée du dimanche 25 août sera dédiée exclusivement à la musique country. Sept artistes ont été réservés pour ce spectacle thématique qui commencera en après-midi. Le vendredi, M. Pelletier et son équipe proposeront un spectacle rock québécois. Il refuse pour l’instant de révéler les noms qui y sont attachés. Mais une chose est certaine, le rockeur et un habitué du festival dans la Vallée-du-Richelieu, Éric Lapointe, ne sera pas de la partie en 2019. On ne ferme toutefois pas la porte pour l’an prochain.

« Il reste encore à régler le show du samedi soir; ce sera un spectacle international, ajoute Sylvain Pelletier. Nous avons décidé de ne faire que trois soirs pour des questions de rentabilité. Nous avons aussi coupé la soirée d’humour, car ça coutait très cher. »

Selon Sylvain Pelletier, il reste quelques détails à régler avec la Ville de Belœil concernant le déroulement du festival. Une porte-parole de la Municipalité informe qu’aucune demande de permis n’a encore été faite pour la tenue de cet événement.

Un nouveau festival
Dans la vision de Sylvain Pelletier, il s’agira de la première édition du Festibel en musique et non plus la continuité du Festival d’été de Belœil fondé en 2006 par Marc-André Bellemare. Il a toutefois repris le logo de l’an dernier ainsi que le nom Festibel qui avait été ramené en 2018 par l’organisation. « J’ai eu l’autorisation requise des anciens administrateurs pour les reprendre. Le logo avait d’ailleurs été réalisé par les gens de mon équipe de création », explique M. Pelletier.

Rappelons que ce dernier travaillait sur la production du Festival d’été depuis des années avant de faire partie l’an dernier d’une direction générale à trois têtes, où il était responsable de la programmation et de la production.

Au lieu de créer un nouvel organisme à but non lucratif pour tenir les commandes du Festibel en musique, c’est l’entreprise de M. Pelletier, I Love My Job Production, qui prendra la relève. Les profits seront remis à des organismes de la région.

« J’ai une nouvelle vision et je veux créer quelque chose de différent. J’ai déjà changé la date et le site va être aménagé de façon différente. »

image