24 octobre 2016
Les citoyens marchent pour la nouvelle école
Par: Denis Bélanger
Les citoyens marchent pour la nouvelle école

Les citoyens marchent pour la nouvelle école

Les citoyens marchent pour la nouvelle école

Les citoyens marchent pour la nouvelle école

Les citoyens marchent pour la nouvelle école

Les citoyens marchent pour la nouvelle école

Les citoyens marchent pour la nouvelle école

Les citoyens marchent pour la nouvelle école

Les citoyens marchent pour la nouvelle école

Les citoyens marchent pour la nouvelle école

Les citoyens marchent pour la nouvelle école

Les citoyens marchent pour la nouvelle école

Les citoyens marchent pour la nouvelle école

Les citoyens marchent pour la nouvelle école

Les citoyens marchent pour la nouvelle école

Les citoyens marchent pour la nouvelle école

Environ 200 personnes ont participé dimanche à la marche citoyenne organisée pour inciter le gouvernement du Québec à autoriser la construction d’une nouvelle école dans le secteur de la gare à Mont-Saint-Hilaire.

L’une des organisatrices de l’initiative, Fanny Verrier, se dit satisfaite de la participation étant donné que les prévisions météorologiques étaient peu favorables. «Malgré la température, les participants étaient pas mal joyeux. Chacun avait sa propre histoire concernant ce dossier. Nous croyons avoir envoyé un message fort», ajoute Mme Verrier, qui a déménagé du quartier de la gare en raison de l’absence d’une école.

Du côté de la pétition en ligne, 1200 signatures ont été recueillies. Fanny Verrier a aussi l’intention de continuer à gérer le compte Facebook de la marche.

Notons que le député caquiste de Borduas, Simon Jolin-Barrette, et le maire de Mont-Saint-Hilaire, Yves Corriveau, rencontreront mercredi le ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx.  «Le ministre est déjà au courant du dossier. Nous voulons avoir une école le plus rapidement possible pour éviter du long temps de transport et permettre l’accès à une école de quartier», a ajouté M. Barrette, représenté à la marche par son attachée politique.

Rappelons que c’est à la veille de la rentrée scolaire que le ministère de l’Éducation a informé la Commission scolaire des Patriotes que le projet d’une nouvelle école était rejeté pour cette année.

image