12 juin 2015
Les boîtes postales communautaires dès 2016
Par: Karine Guillet
Un casier postal ouvert de Postes Canada

Un casier postal ouvert de Postes Canada

COURRIER. Les citoyens de Belœil, McMasterville, Mont-Saint-Hilaire et Otterburn Park passeront à la livraison aux boîtes communautaires dès 2016, a annoncé Postes Canada.

En tout, 12 620 adresses de Belœil (5551), McMasterville (1290), Mont-Saint-Hilaire (3658) et Otterburn Park (2121) dont le code postal commence par J3G et J3H devraient être affectées par la nouvelle orientation de Postes Canada. La conversion devrait se faire en 2016, mais la porte-parole de l’organisation fédérale, Anick Losier, souligne que la transition s’échelonnera sur près d’un an.

À Belœil, environ 4000 adresses avaient déjà un mode de livraison centralisé (appartements ou boîtes communautaires). Environ 1750 portes d’Otterburn Park, 4500 de Mont-Saint-Hilaire et 1200 de McMasterville ne seront pas affectées.

Les quatre municipalités avaient pourtant uni leur voix à celle de l’Union des municipalités du Québec (UMQ) afin de demander un moratoire à Postes Canada. Selon l’UMQ, les milieux urbains n’ont pas été aménagés pour l’installation de boîtes communautaire et l’espace public est déjà encombré dans l’intérêt des citoyens.

«Nous n’avons pas beaucoup de temps, se défend la porte-parole. Nous voyons déjà au premier trimestre que la poste-lettre est en déclin de 8% par rapport à l’an passé et c’est un phénomène qui perdure depuis plus de neuf ans. Nous, notre mandat, c’est de s’assurer qu’on a un avenir, et ce, sans aller chercher l’argent des contribuables.» Mme Losier assure que Postes Canada s’occupera du déménagement, de l’entretien et du déneigement de ses futures installations.

Le maire de Mont-Saint-Hilaire, Yves Corriveau, confirme la rencontre avec Postes Canada. Si la municipalité s’est effectivement prononcée contre l’implantation des boîtes postales communautaires, il ne croit pas que d’autres démarches sont possibles. Selon le maire, Postes Canada fait preuve d’ouverture en donnant un droit de regard aux villes sur l’endroit où les boîtes communautaires seront implantées.

Même si la Ville de Belœil s’oppose à l’implantation de ces nouvelles boîtes, le porte-parole Louis-Jacques Pinneault soutient que la ville ne peut empêcher Postes Canada de procéder à l’implantation de cette nouvelle méthode. Le personnel du Service de l’urbanisme travaillera toutefois en collaboration avec Postes Canada afin de déterminer les meilleurs sites possibles pour accueillir les boîtes communautaires.

Communications

Postes Canada devrait acheminer une première communication écrite aux résidents concernés par le changement dans les prochains jours. Les citoyens seront invités à se prononcer. Selon Mme Losier, Postes Canada devrait ensuite acheminer le bilan de ces commentaires aux citoyens. Les résidences adjacentes aux futurs sites communautaires seront aussi rencontrées.

Postes Canada soutient qu’aucun employé régulier à plein temps ou à temps partiel ne perdra son emploi, puisque les effectifs seront réduits par l’attrition à mesure que les employés prendront leur retraite.

image