9 avril 2015
Les accusés toujours détenus
Par: Denis Bélanger
Le réseau de stupéfiants a été démantelé le 25 mars par la Sûreté du Québec et la Régie de police Richelieu–Saint-Laurent.

Le réseau de stupéfiants a été démantelé le 25 mars par la Sûreté du Québec et la Régie de police Richelieu–Saint-Laurent.

Les individus arrêtés en lien avec le réseau de stupéfiants dont faisait partie le restaurant de Mack’s de Belœil, ont vu le 8 avril leur enquête de remise en liberté être reportée pour une deuxième fois.

Une première audience devant le tribunal au palais de justice de Saint-Hyacinthe avait été fixée au premier avril. Les procureurs des accusés avaient demandé le report notamment en raison de nouveaux éléments de preuve.

 

Maxime Ménard, qui est l’un des propriétaires du Mack’s, devrait subir son enquête sous cautionnement le 15 avril. L’homme de 29 ans de Belœil fait face à 12 chefs d’accusation, dont cinq pour trafic de stupéfiants.

 

Le McMastervillois Shawn Côté aura de son côté son enquête de remise en liberté le 17 avril. La date pourrait néanmoins changer selon la Couronne. Côté, 37 ans, fait face à huit chefs d’accusation, dont trois pour trafic. Pour sa part, Patrick Beauchamp reviendra devant le tribunal, pour la forme,  le 17 avril. Beauchamp, 39 ans, fait face à 11 chefs, dont six pour trafic.

 

Le réseau de stupéfiants a été démantelé le 25 mars par la Sûreté du Québec et la Régie de police Richelieu–Saint-Laurent. Le réseau s’étendait aussi à un appartement de la rue Saint-François, à McMasterville. Les policiers ont perquisitionné à cet endroit environ 1000 comprimés de méthamphétamine, plus de 2 kg de cannabis, du viagra, du crack, des champignons hallucinogènes et des cellulaires. La police a saisi dans le Mack’s des documents en lien avec le trafic de stupéfiants. Deux voitures ont aussi été saisies.

image