15 novembre 2018
La conseillère Valérie Sirois quitte son poste
L’entrepreneure doit se concentrer sur son commerce
Par: Vincent Guilbault
«Tant qu’a m’investir dans quelque chose et de ne pas être en mesure de le faire à 100%, j’aime mieux laisser la place à quelqu’un qui va pouvoir le faire», a souligné la propriétaire du commerce Ô Bokal, Valérie Sirois. Photo: Archives

«Tant qu’a m’investir dans quelque chose et de ne pas être en mesure de le faire à 100%, j’aime mieux laisser la place à quelqu’un qui va pouvoir le faire», a souligné la propriétaire du commerce Ô Bokal, Valérie Sirois. Photo: Archives

Avec la famille et son commerce, Ô Bokal, Valérie Sirois, de Saint-Basile-le-Grand, admet que c’est le manque de temps qui l’a poussé à quitter son poste de conseillère municipale, le 29 octobre dernier.

«C’est un manque de temps flagrant. Ma vie personnelle et professionnelle prend toute la place. Je dois me dédier à mon entreprise et il ne faut pas chercher plus loin», souligne Mme Sirois.
Ouvert en 2016, l’épicerie Ô Bokal se spécialise dans la vente au vrac, tout en proposant une approche zéro déchet. L’entreprise a aussi évolué avec le temps, souligne Mme Sirois, ce qui explique que le travail est de plus en plus prenant. «Je me suis investie d’une mission forte au commerce. Ça demande de l’implication, ça demande ma présence; c’est une mission forte du point de vue de la santé et de l’environnement. C’est une cause de plus en plus d’actualité et je dois m’informer, être encore plus présente pour répondre aux questions des clients et répondre aux gens qui se demande comment améliorer leurs habitudes. Je ne peux donc pas tout mener les combats de front», dit-elle.
Une élection partielle devra être organisée pour les résidants du district 3.
La Ville de Saint-Basile-le-Grand ainsi que les membres du conseil municipal ont souligné l’implication de Mme Sirois tout en lui souhaitant bon succès dans la poursuite de ses projets.
Rappelons que le district 3 est bordé par la rivière Richelieu et qu’il est situé le plus à l’est du territoire.

image