6 février 2017
L’embauche d’un nouveau directeur divise les élus
Par: L'Oeil Régional
Les conseillers Luc Lamoureux et Sophie Bourassa ont voté contre l’embauche du nouveau directeur du Service des travaux publics.

Les conseillers Luc Lamoureux et Sophie Bourassa ont voté contre l’embauche du nouveau directeur du Service des travaux publics.

OTTERBURN PARK. Le conseil municipal d’Otterburn Park a voté en faveur de l’embauche de Philippe Lazure à titre de directeur du Service des travaux publics. Il entrera en fonction le 20 février prochain.

Cette embauche fait suite au départ de François Méthot-Borduas qui a quitté ses fonctions le 20 janvier.

Un comité de sélection, formé de la mairesse Danielle Lavoie, du directeur général intérimaire Jacques Malenfant, ainsi que de la trésorière et du directeur des travaux publics de Mont-Saint-Hilaire a rencontré cinq candidats pour le poste.

Plusieurs élus se sont montrés insatisfaits du processus de sélection, reprochant notamment à la mairesse que le comité des ressources humaines d’Otterburn Park n’ait pas été rencontré.

Ce qu’ils ont dit

«On (le comité de sélection) a été unanime tellement que Francis Leblanc de Mont-Saint-Hilaire (directeur du Service des travaux publics de Mont-Saint-Hilaire) nous a dit « Dépêchez-vous de l’embaucher parce qu’on a l’œil dessus. » On a procédé rapidement parce que c’est une équipe qui n’a plus de chef.» Danielle Lavoie

«J’ai eu le dossier ce soir en caucus quand c’est la soirée Telus. On voulait nous proposer un dossier pour embaucher une direction de service. J’ai eu environ 15 minutes de présentation et il faut que je me positionne sur l’embauche d’un employé.» Luc Lamoureux

«Il faut comprendre aussi que M. Méthot-Borduas est parti d’une manière assez prompte et il a fallu se revirer de bord assez rapidement. Je n’approuve pas que le comité des ressources humaines n’ait pas été consulté. Par contre, le candidat semblait intéressant pour le peu dont nous avons jasé.» Alexandre Dubé-Poirier

«C’est dommage qu’on n’ait pas pu discuter au niveau des ressources humaines de ce dossier. J’ai eu le curriculum vitae quelques minutes avant la rencontre, on a posé quelques questions. Quant à moi, le processus a un gros problème.» Jean-Marc Fortin

«Lorsqu’il y a un processus d’embauche réalisé par des personnes spécialisées dans le domaine, je crois qu’il faut reconnaître l’expertise des personnes qui ont mené le processus d’embauche parce qu’une dotation ne se fait pas sur le coin d’une table.» Clarisse Viens

«Je vais voter contre pour les mêmes raisons qui ne semblent pas entendues, mais, encore une fois, processus de communication, mauvaise gestion du dossier, on n’était pas informé et on n’avait pas de dossier étoffé.» Sophie Bourassa

image