15 avril 2021
L’école Mountainview récupère les masques de procédure
Par: Denis Bélanger
Sophie Lapointe, directrice de l’école Mountainview, dépose un masque de procédure au recyclage.
Photo François Larivière | L’Œil Régional ©

Sophie Lapointe, directrice de l’école Mountainview, dépose un masque de procédure au recyclage. Photo François Larivière | L’Œil Régional ©

Plusieurs masques de procédure évitent de prendre le chemin de la corbeille grâce à l’école primaire anglophone Mountainview, qui recycle cet équipement de protection contre la COVID-19 depuis le début du calendrier scolaire.

Publicité
Activer le son

C’est par conscience écologique que la directrice de l’établissement d’Otterburn Park, Sophie Lapointe, a commandé une boîte pour recycler les masques. « J’étais agréablement surprise, alors que je devais les écraser dans la boîte chaque semaine pour éviter que ça ne déborde. »

En cours d’année, le volume de masques susceptibles d’être recyclés a plus que doublé lorsque le port du masque de procédure est devenu obligatoire en tout temps à l’intérieur de l’école pour les élèves du primaire au retour de la relâche. Auparavant, les élèves pouvaient utiliser simplement un couvre-visage. Mme Lapointe a dû donc trouver une autre entreprise pour la récupération des masques.

« Le premier fournisseur avait doublé ses prix. J’ai finalement décidé d’y aller avec l’entreprise Go zéro recycle, de Magog. Ce projet aura nécessité une dépense d’environ 500 $ au total. Je vais faire un bilan, mais je suis contente de ma décision. Nous avons récupéré beaucoup de masques qui se seraient autrement retrouvés dans la poubelle », ajoute M. Lapointe.

L’entreprise Go zéro sépare les trois parties des masques qui sont déchiquetés en matériaux convertibles. Ces derniers sont utilisés pour créer de nouveaux produits recyclables.

Pas de politique au CSSP
De son côté, le Centre de services scolaire des Patriotes (CSSP) ne procède pas au recyclage des masques. Le CSSP estime qu’il n’y a aucun consensus scientifique sur la valeur ajoutée de les recycler sur le plan environnemental. De plus, l’organisation est en attente du Centre d’acquisitions gouvernementales (CAG), qui envisage de mettre en place un programme de recyclage de masques sur le plan national.
« En attendant, nous sommes en train d’évaluer la faisabilité de compenser, par d’autres actions, l’émission de gaz à effet de serre causé par l’enfouissement des masques », souligne la porte-parole Marie-Michèle Blais.

image