6 mai 2016
L’école La Farandole dans un vidéoclip contre l’intimidation
Par: L'Oeil Régional
Le chanteur Valade et l'éducatrice au service de garde, Nicole Dumont, ont accompagné les élèves de La Farandole dans le tournage de la capsule pour la chanson J'ai la permission.

Le chanteur Valade et l'éducatrice au service de garde, Nicole Dumont, ont accompagné les élèves de La Farandole dans le tournage de la capsule pour la chanson J'ai la permission.

Le prochain vidéoclip du chanteur Valade aura une touche locale. Plusieurs élèves de l’école primaire La Farandole figureront dans la vidéo de la chanson J’ai la permission, qui fait appel à la tolérance.

Vendredi matin, une centaine de jeunes de la troisième à la cinquième année étaient rassemblés dans le gymnase du pavillon Du nouveau monde pour tourner une capsule avec en main de grandes lettres formant le titre de la chanson de l’ex-candidat de Star Académie en 2012.

Ils étaient accompagnés de Valade lui-même et de Nicole Dumont, une éducatrice au service de garde et chanteuse country depuis 25 ans.

L’école de McMasterville participe à un mouvement auquel 120 personnalités  publiques ont pris part, telles que Pénélope McQuade, Mario Jean, Véronic Dicaire et Guillaume Lemay-Thivierge.

En appui au message de la chanson écrite par Marc-André Sauvageau, chacun des artistes a fait circuler sur les réseaux sociaux une vidéo dans laquelle ils brandissent les mots «# J’ai la permission». La plupart des capsules seront intégrées au vidéoclip dont le lancement est prévu le 17 mai, lors de la Journée internationale contre l’homophobie.

J’ai la permission veut démontrer que peu importe la couleur, l’orientation sexuelle, la condition physique ou la religion, tout le monde a le droit d’aimer et d’être aimé, explique Valade.  

La chanson est en vente sur iTunes et tous les profits seront remis à la Fondation Jasmin Roy qui lutte contre l’intimidation dans les écoles.  

Chanteuse country et éducatrice à l’enfance

L’implication de La Farandole dans le mouvement «#jailapermission» est partie d’Alexandra Fournier, la fille de Nicole Dumont.

C’est en voyant le mouvement sur les réseaux sociaux que Mme Fournier a décidé de contacter le producteur afin d’inclure une touche country parmi les artistes participants.

«Étant donné qu’elle travaille à l’école, que l’intimidation part de l’école et que j’ai déjà été intimidé à l’école, je lui ai demandé (à ma mère) si elle avait envie de le faire avec les élèves», explique Alexandra Fournier.

Nicole Dumont a entrepris les démarches pour organiser l’événement. «Quand elle m’a présenté le projet, j’étais très heureux que les élèves puissent participer à un projet semblable, à ce vidéoclip qui va faire la promotion de oui j’ai la permission de contrer l’intimidation, j’ai la permission de m’affirmer, d’aimer…» témoigne le directeur de La Farandole, Robert Chauveau. Je trouve que c’était une très bel objectif.»

image