6 septembre 2017
Léa Sanacore avec 2Frères
Par: Olivier Dénommée
Léa Sanacore (à droite) a laissé entendre que sa collaboration avec 2Frères était loin d'être terminée. Photo: Marie Monod

Léa Sanacore (à droite) a laissé entendre que sa collaboration avec 2Frères était loin d'être terminée. Photo: Marie Monod

Le succès sourit au duo 2Frères depuis sa découverte en 2015 par le public québécois. En spectacle, le duo devient un band complet, incluant notamment l’Otterburnoise Léa Sanacore au violon dans sa formule festival qui était préconisée tout l’été.

C’est la musique qui s’est imposée d’elle-même à Léa, qui a commencé le violon à l’âge de 5 ans, avant d’apprendre à chanter et à jouer de la guitare. Elle jouait pour Mario Pelchat au moment où ce dernier a pris 2Frères sous son aile et a ainsi participé comme choriste et violoniste à l’enregistrement de l’album Nous autres, vendu à plus de 115 000 exemplaires.

«Ça a été très intense ce printemps et cet été avec 2Frères, mais c’est une équipe soudée et des amis», souligne la jeune musicienne, qui admet que bien qu’elle ne participe pas aux spectacles en salle cet automne, son aventure avec le populaire duo ne s’arrêtera pas là. «Je suis encore immergée avec 2Frères, et il y aura des surprises à venir», se contente-t-elle de dire. On sait déjà que le groupe prévoit un deuxième album à l’automne: peut-on espérer un featuring ou un crédit de composition au nom de Léa Sanacore? L’artiste a ajouté qu’elle adore composer, que ce soit pour elle (elle a d’ailleurs lancé un album solo, In Between the Lines, en 2013) ou pour les autres. «L’envie de composer, ce n’est pas une switch que je peux fermer.»

Le rêve

Questionnée sur ses ambitions musicales, Léa Sanacore est catégorique: «En ce moment, je vis mon rêve. C’est une grosse aventure et je veux que ça continue!» Celle qui a commencé en imitant les styles de Joni Mitchell et de James Taylor et la voix de Céline Dion affirme aujourd’hui avoir trouvé sa propre voix et souhaite transmettre ses connaissances et sa passion à ceux qui veulent explorer le chant en ouvrant dès cet automne sa propre école. «Cela fait longtemps que je donne des cours de chant, mais là c’est plus officiel. Ayant fait beaucoup d’études en musique, j’ai différents outils que je peux transmettre à mes élèves.» L’école de chant Léa Sanacore est actuellement en période d’inscriptions. Son site www.leasanacore.com contient une section dédiée à ses cours.

image