3 septembre 2020
Rentrée scolaire 2020�
Le transport scolaire assuré pour tous les élèves admissibles�
Par: L'Oeil Régional
Les chauffeurs d’autobus scolaire feront un seul trajet avec près d’une cinquantaine d’élèves à bord du véhicule. Photo François Larivière | L’Œil Régional ©�

Les chauffeurs d’autobus scolaire feront un seul trajet avec près d’une cinquantaine d’élèves à bord du véhicule. Photo François Larivière | L’Œil Régional ©

Un texte de Emma Jaquet

Le Centre de services scolaire des Patriotes (CSSP) a travaillé d’arrache-pied pour offrir cette année le transport scolaire aux élèves admissibles et pour éviter aux chauffeurs de faire plusieurs trajets.

Publicité
Activer le son

« Le plus difficile, c’était de maintenir notre offre de services. On a travaillé avec des comités de parents et de transports scolaires et on est fiers d’être en mesure d’offrir un transport scolaire à tous les élèves admissibles », affirme Ondine Gazzé, directrice du service de l’organisation scolaire du CSSP. Pour qu’un enfant soit admissible aux transports scolaires, il doit résider à au moins 1,6 km de son école. Pour cette rentrée bien spéciale, 48 élèves prennent place dans un autobus.
Toutefois, les services complémentaires permettant notamment à un enfant de bénéficier d’une place vacante dans l’autobus sont abolis. Mme Gazzé assure cependant que le CSSP ajustera ses services si les véhicules comptent des places disponibles.

La sécurité avant tout
Les lunettes et le masque sont de mise pour les chauffeurs d’autobus. Certains transporteurs peuvent aussi installer des barrières sur le côté ou à l’arrière du siège du chauffeur pour permettre aux enfants de s’asseoir sur les bancs de la première rangée. Si aucune barrière n’est installée, la première rangée de bancs sera condamnée. Dans tous les cas, « il y aura toujours une protection », assure Ondine Gazzé.
Les enfants doivent se laver les mains avant de quitter la maison, mais chaque autobus est muni de gel désinfectant. Seulement deux élèves peuvent s’asseoir sur un banc numéroté par le chauffeur. « Les élèves vont toujours utiliser le même banc. Pour les enfants d’une même famille, ils seront bien évidemment assis ensemble », explique la directrice du service de l’organisation scolaire du CSSP.
Entre chaque trajet, les autobus sont nettoyés partiellement, c’est-à-dire que le dessus des bancs et la rampe sont désinfectés par le chauffeur. Un nettoyage complet est effectué en fin de journée pour tous les autobus.
Ondine Gazzé souligne que, si un chauffeur contracte la COVID-19, il sera immédiatement remplacé. Si un enfant est malade, le CSSP enverra une lettre aux parents des élèves dans l’autobus et dans la classe. « On travaille depuis plusieurs années avec les mêmes transporteurs. Les mesures sanitaires ont été transmises et on est en contact régulièrement, donc c’est rassurant », croit Mme Gazzé.

image