15 décembre 2016
Le temple du hockey et du basket
Par: Denis Bélanger
Le temple du hockey et du basket

Le temple du hockey et du basket

Au baseball majeur, il y a plusieurs stades mythiques, dont le Wrigley Field à Chicago ou le Fenway Park. Au hockey, on en retrouve moins, car la plupart des amphithéâtres sont neufs. En fait, il y en a un qui a un cachet bien particulier, le Madison Square Garden que j’ai eu le privilège de visiter il y a quelques semaines.

Situé au milieu de Manhattan, pas très loin de Times Square, le MSG est surnommé «l’aréna la plus célèbre» du monde. En plus d’être le domicile des Rangers et des Knicks, cet amphithéâtre a accueilli plusieurs autres événements majeurs, notamment le premier combat entre Joe Frazier et Mohamed Ali ainsi que le tout premier Wrestlemania.

À ma première visite dans la Grosse Pomme en juin 2007, j’étais venu bien près d’entrer dans l’aréna. Je marchais devant l’imposant édifice et j’ai aperçu une longue file. Les gens attendaient en ligne pour avoir l’occasion d’acheter des billets pour assister à la séance de repêchage de la NBA qui avait lieu en soirée. J’ai discuté avec l’un des fans de basket et il m’avait permis d’attendre à ses côtés. Je m’étais dit « si j’ai des billets pour le repêchage, pourquoi pas?». Les billets ne coûtaient que 15$. Finalement, tous les billets avaient été écoulés avant que nous nous rendions au guichet. Certains les revendaient 50$, mais j’ai décidé de passer mon tour. Je m’étais juré un jour de revenir à New York pour aller voir le MSG.

L’occasion s’est finalement présentée en novembre durant le congé de l’Action de grâce américaine.

En fait, il y a longtemps que je voulais voir un match de la NBA dans un vrai amphithéâtre du circuit. Je n’avais vu qu’une partie hors-concours à Montréal. Mes options les plus proches étaient Boston, Toronto et la grande région de New York qui contient aussi les Nets de Brooklyn. J’ai éliminé les premières villes que j’avais déjà visitées plus d’une fois. Le plus drôle, c’est qu’au début, j’hésitais entre le Barclays Center de Brooklyn et le MSG.

Mon cœur a enfin entendu raison et j’ai opté pour le domicile des Knicks. Rénové ces dernières années, l’aréna affiche fière allure et l’ambiance pour le basketball est tout simplement incroyable. Selon moi, il n’y a qu’aux domiciles des Celtics de Boston et des Lakers de Los Angeles qu’on peut retrouver autant d’électricité dans l’air. Je suis convaincu que l’ambiance est aussi bonne pour le hockey.

Il y a longtemps qu’un stade de sport ne m’avait pas impressionné de la sorte. J’ai bien eu des frissons au Centre Bell, mais pour la boxe. Cet édifice n’a tout simplement pas autant d’histoire que le MSG

Je serais acheteur

Sur les nombreux galas de boxe que j’ai vus ces dernières années, il n’y en a que deux que j’ai assisté en tant que spectateur-payeur. On est confortable de regarder un combat dans son salon ou dans une Cage. Ça me prend quelque chose de spécial pour me faire déplacer.

J’ai été voir le premier tant attendu Pascal-Bute ainsi que le combat opposant Bute à James DeGale, qui marquait le premier gala à se tenir au Centre Vidéotron. Je vous dirais que si jamais Lucian Bute devient aspirant obligatoire au titre d’Adonis Stevenson et qu’on ne perd pas de temps à organiser le combat, je serais le premier en ligne pour acheter des billets. Ce serait pour le happening, car je crois qu’Adonis enverrait le Roumain au pays des rêves.

image