22 décembre 2015
Le salaire de Danielle Lavoie augmentera de 46%
Par: Karine Guillet
La mairesse Danielle Lavoie dit s'être basée sur le guide de l'UMQ pour établir son salaire.

La mairesse Danielle Lavoie dit s'être basée sur le guide de l'UMQ pour établir son salaire.

POLITIQUE. Le salaire de la mairesse d’Otterburn Park, Danielle Lavoie, incluant l’allocation, passera de 28 185$ à 41 250$ l’an prochain. Les conseillers municipaux verront aussi leur salaire augmenter de 30%.

Selon la nouvelle rémunération, le salaire de base de la mairesse d’Otterburn Park coûtera 3,24$ à chacun des 8485 habitants de sa municipalité.

Chacun des six conseillers d’Otterburn Park recevra  13 749$ l’an prochain, comparativement à 10 521$ en 2015.

La mairesse Danielle Lavoie a justifié cette augmentation en se basant sur un document fourni par l’Union des municipalités du Québec (UMQ). Cette méthode de calcul se base sur la taille de la population, la superficie du territoire, les aspects géographiques et climatiques et les services rendus.

«J’ai entendu des citoyens me dire “Madame la mairesse, révisez ça, c’est assez ridicule comme salaire!” Les citoyens me le demandent», a-t-elle dit.

Discorde

Le conseil a adopté à la majorité la résolution à cet effet lors de la séance publique du 21 décembre. Les conseillers Luc Lamoureux et Jean-Marc Fortin se sont prononcés contre cette augmentation alors que les conseillères Clarisse Viens et Sophie Bourassa étaient absentes.

Le conseiller Jean-Marc Fortin trouvait qu’une augmentation de cette nature n’était pas acceptable sans d’abord avoir été annoncée aux citoyens lors des élections municipales. Il a également déploré que l’augmentation ne soit pas progressive.

«Je ne dis pas que les élus d’Otterburn Park méritent moins qu’ailleurs. Les salaires des élus, ce sont des informations publiques; quand on se présente en politique, c’est parce qu’on les connaît ces chiffres-là.»

Luc Lamoureux a pour sa part rappelé que certains élus étaient en faveur d’une augmentation de salaire l’an dernier, augmentation qui avait été reportée pour des raisons «stratégiques». Il s’est également dit mal à l’aise avec une augmentation de cette nature. «Ce qui est contradictoire, c’est que nous avons demandé à tous nos services d’aller à 1,3% d’augmentation. La majorité a fait des efforts concluants. À nos employés, à nos cadres,  on leur dit qu’on n’a pas assez de revenus pour les augmenter.»

Suivre l’exemple de Belœil et Mont-Saint-Hilaire

Mont-Saint-Hilaire et Belœil ont aussi procédé à la mise à niveau du salaire de leurs élus en 2014. Le salaire de Diane Lavoie, à Belœil, avait augmenté de presque 60% en un an. Son homologue Yves Corriveau avait également fait doubler son salaire lorsqu’il avait choisi de devenir maire à temps plein.

 

image