25 septembre 2019
Album Étrangère de Gabriella
Le résultat de trois ans d’expériences et de remises en question
Par: Olivier Dénommée
La dernière année de Gabriella a été chargée en émotions, mais elle peut maintenant présenter son tout nouvel album à ses fans de la première heure comme aux nouveaux qui la découvrent. Photo Eric Gourdon

La dernière année de Gabriella a été chargée en émotions, mais elle peut maintenant présenter son tout nouvel album à ses fans de la première heure comme aux nouveaux qui la découvrent. Photo Eric Gourdon

La dernière fois qu’elle avait parlé à un journaliste de L’Œil Régional cet hiver, l’auteure-compositrice Gabriella avait laissé entendre qu’un album allait voir le jour sous peu. C’est maintenant chose faite : Étrangère, son deuxième album en carrière, est paru vendredi dernier à la fin d’un processus de trois ans où l’artiste originaire de Saint-Basile-le-Grand a relevé de nouveaux défis tout en apprenant à mieux se connaître elle-même au passage.

« Le processus de création de cet album, c’était comme si j’avais fait un long marathon. C’est réconfortant de me rendre compte que j’ai enfin atteint la ligne d’arrivée! », raconte la chanteuse au sujet de son deuxième album, lancé sur les étiquettes La Tribu au Québec et Polydor en France, après trois ans de travail et d’incertitudes. « Au début, je n’écrivais qu’en anglais, mais j’ai accepté de jouer le jeu d’écrire en français et je me suis connue dans le processus », admet-elle.
Selon Gabriella, l’album, qui était prêt depuis des mois, aurait très bien pu ne jamais voir le jour. La chanson « Cause toujours » a été composée à la toute fin du processus, un peu en réponse aux attentes élevées de son label français. « J’ai voulu plaire aux gens qui ont voulu taire / Tout ce que je défends / Ils m’ont regardée dans les yeux / M’ont demandé de faire mieux », chante-t-elle en tout début de chanson. Ironiquement, cette chanson est devenue un coup de cœur et a même été lancée comme extrait au début du mois comme dernier avant-goût avant la sortie d’Étrangère.
Le violon sous toutes ses formes
Gabriella l’assume : elle a beaucoup évolué comme personne et comme artiste depuis trois ans, et elle tenait à ce que ça s’entende dans son approche sonore. « Il n’y a rien de pire qu’un artiste qui stagne dans son art. J’ai préféré livrer un album diversifié que de mettre des chansons qui se ressemblent toutes… J’aime trop de choses pour que ça ne se reflète pas dans ma musique. » C’est pourquoi le violon, son instrument fétiche, y est exploité de toutes sortes de façons à travers cet album pop. « J’ai incorporé du pizzicato [cordes pincées] à quelques reprises, je tape sur mon violon ou je charge mon son d’effets », énumère-t-elle. Gabriella semble particulièrement s’amuser dans les chansons « On cherche encore (Never Get Enough) », « Liar » et « Cœur artificiel ».
On note tout de même « Paper Kite », une chanson émotive écrite à la suite d’une rupture, où les cordes sont utilisées de façon plus classique. « Il était impératif pour moi d’avoir une chanson très émotive sur l’album, comme dans le premier album avec “Sorrow”. Une chanson qui peut parler à tout le monde. Pour moi, “Paper Kite” relie The Story of Oak [le titre de son premier album] avec Étrangère. Je suis en amour avec le travail du quatuor à cordes sur la chanson, qui valse avec les paroles de la chanson », mentionne Gabriella. Le résultat est réussi, même s’il tranche avec la plupart des autres pistes de l’album, beaucoup plus énergiques et ludiques dans leur approche.
Gabriella se permet aussi une magnifique chanson dédiée à sa mère, « Tu le sais déjà ». « Je l’avais faite spécialement pour son 60e anniversaire. Au départ, elle ne devait pas être sur l’album, que pour ma mère. Mais avec du recul, je me suis dit qu’elle aurait sa place. »

En solo
Maintenant que l’album est paru, la musicienne grandbasiloise s’apprête à défendre ses nouvelles chansons sur scène. Quelques dates sont déjà au calendrier des deux côtés de l’Atlantique, dont une à Brossard le 7 novembre et à Montréal le 15 novembre. « Pour le moment, ce sont les spectacles les plus proches, mais c’est certain que j’ai très hâte de revenir dans la région pour y jouer mes chansons lorsque ce sera possible! » D’autres dates devraient apparaître au calendrier au fil des prochains mois.
Gabriella prévient que son nouveau spectacle sera en formule solo. « Je serai toute seule sur scène avec mes instruments et j’enregistrerai des loops pour qu’on entende plusieurs sons », précise celle qui avoue avoir été convaincue par une performance de Jain de l’intérêt d’une telle formule.
L’album Étrangère de Gabriella est disponible sur toutes les plateformes depuis le 20 septembre. Pour en savoir plus sur les activités de la chanteuse, il est possible de consulter le site gabriellamusique.com.

image