4 décembre 2015
Le présumé kidnappeur aurait fait d’autres victimes
Par: L'Oeil Régional
Le présumé kidnappeur aurait fait d'autres victimes

Le présumé kidnappeur aurait fait d'autres victimes

La Sûreté du Québec, demande la collaboration du public afin d’obtenir des informations sur les agissements de Patrick Lévesque-Paquette, arrêté à Beloeil, en lien avec l’enlèvement et l’agression sexuelle qu’il aurait commis, le 30 novembre dernier. Les enquêteurs ont des raisons de croire que celui-ci aurait pu faire d’autres victimes.

L’enquête menée a permis d’établir que le suspect aurait établi des contacts auprès de femmes, par le biais d’un site d’annonces sur Internet. Il aurait entretenu des conversations avec ses victimes, pour ensuite leur proposer une rencontre, et ce, en utilisant le nom de Patrick Gagnon, ou se faisant passer pour un policier.

Rappelons, que le 30 novembre dernier, une jeune femme de Montréal, âgée de 25 ans, a été enlevée par cet homme. L’enquête débutée par le Service de police de la Ville de Montréal, a permis aux policiers de la Régie intermunicipale de police Richelieu Saint-Laurent de procéder, le 1er décembre, à l’arrestation de Patrick Lévesque-Paquette, notamment en lien avec des infractions de séquestration et d’agression sexuelle survenues en Montérégie.

L’homme de 24 ans, a comparu au palais de justice de Saint-Hyacinthe, mercredi,  pour faire face à des accusations d’enlèvement, de séquestration, d’agression sexuelle, de s’être présenté faussement comme un agent de la paix, de voies de fait, d’avoir proféré des menaces de mort, de conduite dangereuse, de fuite, de possession de stupéfiants en vue d’en faire le trafic et de possession d’une arme prohibée. 

Une perquisition a également été réalisée au domicile du suspect, situé sur la rue Dalquier, à Québec. Du matériel informatique a été saisi pour analyse, en lien avec de la pornographie juvénile.

Toute information sur cet homme ou sur des agressions dont le mode opératoire s’apparenterait à celui décrit ci-dessus peut être transmise de façon confidentielle à la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264.

 

Source: Sureté du Québec

 

image