7 novembre 2018
La Voix des Citoyens et le projet de centre-ville
Le porte-parole demande le respect du plan d’urbanisme durable
Par: Denis Bélanger

Hugo Gendron. Photo: Gracieuseté

On peut maintenant coller au moins un nom et un visage au groupe La Voix des Citoyens de Mont-Saint-Hilaire s’opposant au déménagement du IGA sur la rue Saint-Georges. Hugo Gendron, l’ancien propriétaire des cantines La Frite à Mathieu et candidat pour le parti Vision Citoyenne à l’automne 2017, assume maintenant le rôle de porte-parole.

La Voix des Citoyens était actif depuis plusieurs semaines, notamment sur les médias sociaux. Le regroupement, qui n’a pas de charte d’incorporation, est à l’origine de la pétition en ligne qui a maintenant plus de 1400 signataires. M. Gendron ajoute qu’une version papier de la pétition s’est ajoutée au lot et que 900 noms y figurent également. La Voix des Citoyens a aussi fait distribuer deux dépliants. Le premier a suscité la colère de bien des gens supportant le projet, car le tract n’était pas signé et contenait des informations inexactes sur le projet du promoteur Odacité.

«Le regroupement grossit de plus en plus et c’était le temps de nommer un porte-parole, a déclaré d’entrée de jeu Hugo Gendron. À la séance de consultation du 27 juin, 80 personnes sont venues et huit groupes de travail ont été créés. Ce qui est ressorti, c’est que les gens ne voulaient pas de grande surface. Il y a eu depuis ce temps la réunion du 12 septembre où plus de 300 personnes ont assisté. L’Association des citoyens de Mont-Saint-Hilaire ainsi qu’un conseiller municipal se sont positionnés contre le projet. C’est nécessaire d’avoir une voix.»

M. Gendron centre son discours sur la nécessité de respecter les propositions originales du plan d’urbanisme durable (PUD). Selon lui, la volonté de la Ville d’adopter un plan particulier d’urbanisme (PPU) vient rompre «ce qui avait été entendu avec les citoyens». «Nous n’avons rien contre le promoteur ni contre la famille Pepin. Ça devait être au départ pour le centre-ville un Projet particulier de construction, de modification ou d’occupation d’un immeuble (PPCMOI), qui demande l’approbation des citoyens. La limite de plancher devait aussi être de 2500 mètres carrés. Notre contestation est là-dessus.»

Rappelons que la Ville tiendra mercredi une séance extraordinaire où sera adopté en première lecture le PPU du centre-ville. Pour compléter l’élaboration du PPU, une firme de sondage a organisé des groupes de discussions. Une rémunération de 75$ a été versée aux participants. Il y aura par la suite une soirée portes ouvertes le 20 novembre pour que les citoyens puissent prendre connaissance du projet et poser des questions aux personnes ressources. L’assemblée publique de consultation suivra le 4 décembre et l’adoption des règlements le 14 janvier.

Vers un parti politique
Hugo Gendron rapporte de plus que le groupe la Voix des Citoyens étudie la possibilité de démarrer un nouveau parti politique. Gendron n’a pas mentionné s’il avait l’intention d’être à nouveau candidat. «C’est quelque chose de complexe. Dès que nous aurons des noms, nous les communiquerons.»

Rappelons que Hugo Gendron s’était présenté aux dernières élections municipales dans le nouveau district de la Seigneurie contre Christine Imbeau, du parti du maire Yves Corriveau, Avenir Hilairemontais. Mme Imbault a été élue avec 57,67%. Avec ses 483 votes, M. Gendron avait quand même obtenu le deuxième résultat de Vision Citoyenne derrière Louis Toner, maintenant conseiller indépendant, élu dans le district de la Montagne.

image