28 avril 2021
Budget fédéral
Le plus important a été écarté, selon Yves-François Blanchet
Par: Sarah-Eve Charland
Le député de Belœil-Chambly, Yves-François Blanchet.

Le député de Belœil-Chambly, Yves-François Blanchet.

La région pourra bénéficier de plusieurs
programmes prévus au budget du gouvernement fédéral, mais ils seront loin de suffire, estime le député de Belœil-Chambly et chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet. Ce dernier déplore un mince investissement auprès des aînés et un refus d’augmenter les transferts en santé.

Publicité
Activer le son

Le gouvernement du Canada a prolongé certains programmes à la relance économique comme la subvention salariale et le Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes.

« Il n’y a rien de nouveau si ce n’est que la prolongation des programmes existants. Il y a du bon en matière de développement économique. Ça pourrait servir la région. Mais au niveau des demandes les plus importantes pour le gouvernement du Québec, ça a été non », affirme M. Blanchet.

Parmi les bons côtés soulevés par le député, le gouvernement du Canada propose un allègement temporaire de l’impôt
sur le revenu pour les entreprises qui fabriquent des véhicules électriques. Bien que les modalités de cette mesure n’aient pas encore été dévoilées, M. Blanchet espère qu’elle pourra bénéficier à Demers Ambulances. Cette entreprise belœilloise travaille à l’élaboration d’ambulances électriques.

Peu de sous pour les aînés
Le Bloc québécois suggérait d’augmenter de 110 $ la Sécurité de la vieillesse pour les personnes de 65 ans et plus. C’est plutôt un chèque unique de 500 $ pour les aînés de 75 ans et plus cette année, ainsi qu’une augmentation d’environ 10 %, équivalent à une soixantaine de dollars par mois, de la Sécurité de la vieillesse l’année prochaine qui a été planifié dans le budget.

« Pour moi, le pire du pire, c’est qu’ils ne fassent rien pour les aînés de 65 à 75 ans. Ils maintiennent une discrimination. Si tu es à ta retraite à 65 ans, tu n’as rien du tout. Si tu as plus de 75 ans, tu as un chèque, une fois, de 500 $ cet été. Et peut-être l’année prochaine, une augmentation pour la pension de 10 % pour les 75 ans et plus. C’est totalement inacceptable. Les aînés, on ne le dira jamais assez, ce sont ceux qui ont le
plus souffert de la pandémie. […] Je ne m’explique pas pourquoi ils sont restés complètement indifférents », soutient le député.

Le Bloc québécois a soutenu la demande du gouvernement du Québec d’augmenter les transferts en santé. Cette demande n’a pas trouvé écho dans le budget. « Ça reste la chose la plus importante. La pandémie, c’est une crise de santé. Et il n’y a aucune augmentation des transferts en santé. La pression sur le réseau de la santé est absolument énorme. »

Une relance verte entachée
Ottawa investira 17,6 milliards de dollars sur six ans pour sa relance verte qui vise à réduire d’environ 36 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 par rapport à ce qui a été émis en 2005.« Il y a du bon.Le problème avec la relance verte du gouvernement, c’est que c’est encore moins d’argent que ce qu’il donne chaque année à l’industrie pétrolière de l’Ouest. C’est comme si les bons coups sont annulés par la persistance des mauvais coups. […] Ça annule, en matière d’émission de gaz à effet de serre, les succès qu’il pourrait y avoir avec les 17 milliards en investissements », croit-il.

image