28 mars 2019
Le Party pyjama littéraire lève à Ozias-Leduc
Par: Denis Bélanger

Luce Dufault en pleine prestation. Photo François Larivière | L’Œil Régional ©

La directrice de l'école Violaine Fortin (au centre) entourée de plusieurs artisans de la soirée.

Raôul Duguay

Tenue vendredi dernier au profit de la Fondation de l’école secondaire Ozias-Leduc (FESOL), la quatrième édition du Party pyjama littéraire à Mont-Saint-Hilaire a été un franc succès, de l’avis des organisateurs.

Bien que le décompte final n’était pas terminé au moment de mettre sous presse, on estime qu’environ 175 personnes ont assisté au spectacle à l’auditorium de l’école et que 7000 $ ont été amassés.

Né d’une idée d’Alain Labonté, de Kim Thuy et de Claudia Larochelle, le Party pyjama littéraire est un spectacle où chanson et littérature sont à l’honneur dans une formule cabaret. De leur côté, les spectateurs sont invités à venir en pyjama ou en tenue décontractée.

Plusieurs artistes ont participé à la soirée, dont Caroline Bleau, la soprano et porte-parole de la FESOL, Raôul Duguay et Luce Dufault, pour n’en nommer que quelques-un. Plusieurs élèves ont aussi monté sur scène.

« Nous sommes très contents. Le thème du spectacle était celui de l’engagement et ça devait être plus vaste et toucher la famille et la communauté. Nous avions demandé aux élèves de compléter la phrase suivante : si j’avais à changer quelque chose, ce serait…? Et leurs préoccupations ont été vers la planète. Il y a une belle réflexion sur l’environnement et l’avenir de la Terre. Les gens ont bien apprécié », explique la présidente de la FESOL, Isabelle Simard.

La FESOL n’est pas encore en mesure de confirmer si le Party pyjama littéraire reviendra l’an prochain pour une cinquième édition. Il faut savoir que le calendrier d’activités risque d’être bien rempli alors que l’école secondaire Ozias-Leduc soulignera son 50e anniversaire. « Nous allons évaluer beaucoup de choses », ajoute Mme Simard.

Don de 10 000 $
La FESOL a eu une autre bonne nouvelle le week-end dernier alors que le président de l’entreprise Optima Aero, Toby Gauld, a confirmé un don de 10 000 $ à la fondation. M. Gauld aura ainsi versé 30 000 $ en trois ans.

image