4 avril 2019
Le parc canin déménagera sur Radisson
Par: Sarah-Eve Charland
L’emplacement du nouveau parc à chien sera connu en mars.
Photothèque | L’Œil Régional ©

La Ville de Belœil a choisi le nouvel emplacement du parc canin par le biais d’un sondage. Photothèque | L’Œil Régional ©

Le parc canin de Belœil sera déménagé sur le terrain sur la rue Radisson. La Ville a entériné le choix des citoyens par le biais d’un sondage qui s’est tenu du 10 décembre 2018 au 26 février 2019.

Au total, 454 citoyens ont donné leur avis. Sur ce nombre, 53 % ont voté en faveur du terrain du Bassin de rétention de la rue Radisson. Le parc du Petit-Rapide a récolté 30 % des voix. Le parc Joseph-Daigle s’est retrouvé bon dernier avec 17 % des votes.
La Ville souhaite relocaliser son parc canin, situé dans la zone industrielle, afin de le ramener plus près de la zone urbaine à la demande de citoyens. Un groupe de citoyens avait soumis des recommandations. Le parc canin devait être clôturé, avoir une bonne superficie, avoir un éclairage en soirée, des parties ombragées la journée, un coin d’eau et un stationnement suffisant.
Plusieurs sites ont été étudiés. La Ville avait déterminé ces trois emplacements qu’elle a soumis à la population. Le sondage a été publicisé par affichage sur le territoire, dans L’Œil Régional, sur le site internet et sur les réseaux sociaux.
Une décision remise en doute
Le citoyen Jean Caumartin déplore le peu de publicité du sondage. « Quand je vois les résultats, j’ai l’impression qu’il y avait plusieurs personnes qui n’étaient pas au courant de ce sondage. Ça me surprend de vous entendre dire que vous allez être liés par un résultat de 53 % de 454 personnes », déplore le citoyen.
Ce dernier craint une augmentation du va-et-vient dans le quartier, du bruit et une dévalorisation des maisons. Il croit aussi qu’installer un parc canin près d’un aréna n’est pas idéal en raison de la présence d’enfants.
La mairesse de Belœil, Diane Lavoie, assure que les chiens devront être tenus en laisse jusqu’à l’arrivée dans l’enceinte du parc qui sera clôturé. Les citoyens du secteur seront invités à rencontrer la Municipalité pour discuter de mesures d’atténuation.
« Il y avait des tendances des villes qui amenaient les parcs canins dans les parcs industriels. Les tendances changent. Il y a une notion de transport actif. Dans le parc industriel, les gens devaient prendre leur véhicule pour aller faire courir leurs chiens », ajoute Mme Lavoie.
Malgré tout, M. Caumartin croit que toutes les mesures d’atténuation ne régleront pas le problème qui est la présence elle-même du parc canin. « Un référendum, c’est consultatif. Un gouvernement n’est jamais obligé de suivre un référendum, mais vous me dites que vous êtes liés par un sondage. […] Quand vous me parlez de démocratie, j’ai des réserves. »
La promesse de vente du terrain situé dans le parc industriel a été signée le 11 février entre la Ville de Belœil et Accès Location d’Équipement inc. Les membres du conseil ont approuvé à l’unanimité l’acte de vente. Selon Mme Lavoie, la vente du terrain permettra de financer entièrement le déménagement et l’aménagement du parc canin sur la rue Radisson.

image