26 novembre 2020
Le Mouton Village se reconvertit en épicerie fine
Par: Denis Bélanger

Samuel Fontaine

Les interdictions de tenir des rassemblements et des partys en raison de la COVID-19 ont forcé les propriétaires du Mouton Village, spécialisé justement dans les réceptions, de s’adapter pour trouver une avenue alternative. Le remue-méninge a mené à la mise sur pied de l’épicerie fine et café bistro Roger Picnic, qui offre entre autres des produits du terroir et des mets cuisinés.

Publicité
Activer le son

Au départ, les propriétaires de l’entreprise de Saint-Charles-sur-Richelieu avaient pensé offrir des boîtes à pique-nique. « Ça a été difficile dans le milieu touristique. Plusieurs entreprises se sont tournées vers le take-out. Il fallait sortir du lot et on a voulu exploiter le pique-nique. Nous voulons que les gens se réapproprient le pique-nique, qui va plus loin que juste le fait de s’asseoir sur l’herbe pour manger un repas », explique l’un des copropriétaires, Samuel Fontaine.

Les boîtes à pique-nique n’ont pas encore vu le jour, car il y avait notamment une pénurie de contenants à nourriture chez les fournisseurs. L’idée a permis d’accoucher de l’épicerie qui vient récemment d’ouvrir ses portes. « Cela nous permet de garder notre monde au travail, poursuit M. Fontaine. Nous allons toutefois avoir bientôt ces boîtes à pique-nique sous plusieurs variantes, dont des pique-niques de Noël. »

En plus de l’épicerie, l’entreprise a ouvert un sentier de 3,5 km ouvert à l’année. « Nous voulons que les gens vivent une expérience grâce à Roger Picnic. Le sentier traverse les champs et a vue sur la rivière. Ça permet de joindre l’utile à l’agréable et de pouvoir prendre un bol d’air frais. Nous avons aussi des tables à pique-nique. »

Le nom du concept porte le surnom Roger, car il représente notamment l’identité québécoise, selon Samuel Fontaine. «Roger est omniprésent, il y a un Roger dans chacun de nous. Tout le monde me pose la question sur le choix du nom. À cause de cela, je trouve que ça suscite l’intérêt. »

Quelques réceptions de mariage

Malgré la pandémie, quelques personnes ont tenu cet été à célébrer leur mariage comme prévu au Mouton Village. Les festivités de noces ont toutefois eu lieu à l’extérieur avec le respect des règles sanitaires et de distanciation sociale. « La plupart ont toutefois reporté à 2021 et, déjà, il y a des gens qui reportent à 2022 » ajoute M. Fontaine.

Ce dernier affirme qu’il n’a pas encore déterminé la suite des choses une fois que les rassemblements seront à nouveau permis, et ce, pour de bon. Une chose est certaine, le concept de Roger Picnic est là pour rester dans une forme ou bien une autre. « On a mis beaucoup d’effort là-dessus. »

image