31 mai 2018
Programmation 2018-2019
Le meilleur des deux mondes au Centre culturel de Belœil
Par: Olivier Dénommée
Normand L’Ecuyer, directeur général et artistique des Diffusions de la Coulisse, croit que sa nouvelle programmation arrivera à attirer de tous les publics. Il pose avec la mairesse de Belœil, Diane Lavoie, et la coordonnatrice à la culture à la Ville, Chantal Lebel.
Photo: Robert Gosselin

Normand L’Ecuyer, directeur général et artistique des Diffusions de la Coulisse, croit que sa nouvelle programmation arrivera à attirer de tous les publics. Il pose avec la mairesse de Belœil, Diane Lavoie, et la coordonnatrice à la culture à la Ville, Chantal Lebel. Photo: Robert Gosselin

Le directeur général et artistique des Diffusions de la Coulisse, Normand L’Ecuyer, n’était pas peu fier de dévoiler la nouvelle programmation du Centre culturel de Belœil dans les dernières semaines. La saison 2018-2019 contient beaucoup d’incontournables, autant en chanson et en musique qu’en humour et en théâtre, mais offre aussi de belles occasions de faire des découvertes. M. L’Ecuyer a mentionné quelques-uns de ses coups de cœur à L’Œil Régional.

Sylvain Massé rencontre… est de retour avec deux soirées: cette saison, il rencontrera Marcel Sabourin et Anne Casabonne. «C’est présenté dans un format à la En direct de l’univers où on présente les chansons francophones marquantes des artistes rencontrés. Ce seront deux belles soirées touchantes», promet Normand L’Ecuyer.
Il mentionne aussi avoir fait quelques belles prises du côté de la danse, une facette encore peu explorée au Centre culturel. «Je suggère particulièrement le spectacle de Rubberbandance, un mélange entre le ballet classique et le hip-hop… Pour les nonhabitués, ce sera une bonne initiation à la danse.»

Musique et chanson
La programmation musicale ratisse très large en 2018-2019. Les coups de cœur du directeur artistique vont de Mark Kingswood (du jazz dans la tradition du big band) à Charles-Richard Hamelin (jeune pianiste classique prometteur) en passant par le Ghost Town Blues Band de Memphis et le régulier Harry Manx. En chanson, ses incontournables incluent Joël Denis, Brigitte Boisjoli, Klô Pelgag, Philippe Brach et Émile Bilodeau. «Notre programmation est un parcours des différentes décennies, de 1960 à aujourd’hui», illustre-t-il.
Annoncée l’an dernier, la série Belœil JAZZ sera présentée pour la première fois cet été et la vente satisfaisante de billets a convaincu M. L’Ecuyer de la reconduire en 2019.

Théâtre et humour
Parmi les pièces présentées la prochaine saison, les deux plus importantes sont Enfant insignifiant! de Michel Tremblay, et Bashir Lazar. «Cette pièce est d’une grande pertinence et arrive à point dans l’actualité», note M. L’Ecuyer. Il mentionne aussi son penchant pour Starmania présentée en version concert par Québec Issime, impliquant 7 chanteurs et 10 musiciens.
Côté humour, nul besoin de sortir de la ville, puisque tous les grands noms en tournée s’arrêteront à Belœil. «Les Guillaume Wagner, Katherine Levac, Boucar Diouf, André Sauvé… on les reçoit tous la saison prochaine!» Les billets pour les spectacles de la saison 2018-2019 sont en vente sur le site www.centreculturelbeloeil.com. Ils sont actuellement au prix de prévente, et ce, jusqu’au 15 juillet.

image