20 février 2020
Le député Yves-François Blanchet demande la levée des barricades
Par: Vincent Guilbault
Yves-François Blanchette
Credit: Bernard Thibodeau, House of Commons Photo ServicesXavier Barsalou-Duval

Yves-François Blanchette Credit: Bernard Thibodeau, House of Commons Photo ServicesXavier Barsalou-Duval

Parlant d’une crise aux effets graves pour l’économie du Québec, de la Montérégie et de la circonscription de Beloeil-Chambly, le député Yves-François Blanchet, également chef du Bloc Québécois, a exprimé sa solidarité à l’endroit des citoyens et des entreprises affectées par le blocus. La région est aussi touchée par le blocus à Saint-Lambert de la ligne de train exo en raison d’un appui de sympathisants à la nation autochtone Wet’suwet’en, opposée au projet de gazoduc Coastal GasLink en Colombie-Britannique.

« J’ai le plus grand respect pour l’autonomie des nations autochtones, a souligné M. Blanchet. Je crois aussi qu’il n’y a pas d’avenir économique dans l’augmentation de l’exploitation des énergies fossiles de l’Ouest canadien. Je crois qu’il faut nous tourner vers des modèles basés sur l’innovation et la création de richesse durable. Je pense quand même qu’il faut que les barricades soient immédiatement levées, si ce n’est déjà fait au moment où les gens liront ces lignes, et qu’une solution durable doit être trouvée pour qu’elles ne reviennent pas. »
Le chef du Bloc Québécois déplore que des entreprises de la circonscription soient ainsi menacées de ruptures répétées d’approvisionnement de matières essentielles à leurs activités de production, que des travailleurs risquent de perdre temporairement leur emploi et que d’autres se voient dans l’impossibilité de se rendre au travail. « Nous devons immédiatement sortir de cette logique qui veut que désormais, des communautés autochtones puissent prendre l’économie canadienne et québécoise en otage en étranglant son système névralgique, mais vulnérable de transport ferroviaire, a-t-il affirmé. Le gouvernement du Canada a une responsabilité et c’est à coups de déceptions et d’engagements creux qu’il a perdu la confiance des Autochtones du Québec et du Canada. »
Au moment d’écrire ces lignes, le service de train sur la ligne exo Mont-Saint-Hilaire était toujours suspendu. La ligne d’autobus 300 exo Vallée du Richelieu est aussi suspendue en période de pointe pour bonifier le service de la ligne 200 exo Vallée du Richelieu.

image