17 juillet 2015
Le courage de Pascal Cameron
Par: L'Oeil Régional
Pascal Cameron est en spectacle au Zoofest jusqu'au 29 juillet.

Pascal Cameron est en spectacle au Zoofest jusqu'au 29 juillet.

HUMOUR. Pascal Cameron le dit lui-même: il n’a jamais été courageux. Avec son premier spectacle solo, Courage ou stupidité?, présenté au Zoofest, l’humoriste de Saint-Basile-le-Grand prend tout de même un risque. Pour chacune de ses premières parties, il a invité des humoristes plus connus que lui, qui ont une bonne notoriété dans le public.

«Juste avec ça, je me demande si c’est du courage ou de la stupidité de faire ouvrir mon spectacle avec quelqu’un de connu», lance le jeune comique.

Il a participé aux quatre dernières éditions du Zoofest pour des spectacles d’autres humoristes. Cette année, il se sentait prêt à donner un show solo.

«J’ai réussi à me développer en tant qu’humoriste au niveau où que je suis fier de ce que je fais. Et ce que je vais livrer aux gens va vraiment beaucoup me ressembler», explique l’humoriste qui a participé en 2014 à «En route vers mon premier Gala Juste pour rire».

Situation dangereuse  

Courage ou stupidité? présente un mélange de sa vie privée et de l’analyse qu’il fait du comportement des gens et de groupe.

Celui qui a gradué de l’École nationale de l’humour en 2011 essaye de déterminer ce qui est le courage et la stupidité. «Pour moi, le courage dans la vie, c’est faire face à une situation dangereuse. Et la stupidité, c’est se mettre soi-même dans une situation dangereuse.»

Dès le début du spectacle, Pascal Cameron déclare être dans la catégorie de la stupidité. Il croit n’avoir jamais été courageux. «Le truc le plus courageux que je pourrais dire que j’ai fait ce mois-ci, c’est faire dégeler mon poulet sur le comptoir», lance-t-il en riant.

Humour social

Cameron décrit son humour comme social.  L’artiste dénonce et tente «d’allumer des lumières dans la tête» des gens sur des situations de la vie courante.

«C’est un peu grinçant par moment», confirme-t-il. Ses messages sont corsés, ajoute l’humoriste. Il s’inspire d’humoristes américains tels que Bill Burr et Louis C. K..

Pour Pascal Cameron, l’humour permet de provoquer le public tout en demeurant charmant. «Tout est dans le sourire», dit-il pour parvenir à mélanger provocation et charme. «Je me trouve peut-être plus dans une zone comme Mike Ward où il y a des gens qui comprennent bien le message et d’autres qui le comprennent moins.»

Après l’été, il souhaite parcourir les bars et salles du Québec avec du nouveau matériel pour faire avancer sa carrière.

En attendant, il reste six représentations de son spectacle Courage ou stupidité? au Monument national, les 17, 18, 19, 21, 23 et 29 juillet. Pour billets: http://zoofest.com/fr/billets

 

image