5 septembre 2019
Belœil
Le conseiller Luc Cossette vote contre le PTI
Par: Sarah-Eve Charland

Luc Cossette Photo gracieuseté Ville de Belœil/Emmanuelle Brière

Le conseiller municipal de Belœil, Luc Cossette, a voté contre l’adoption du plan triennal d’immobilisation présenté en séance ordinaire du conseil le 26 août. Il a remis en doute deux dépenses qu’il juge moins urgentes et pertinentes.

« Deux de ceux-ci ont soulevé mon questionnement et, malheureusement, les réponses reçues ne m’ont pas convaincu », a lancé d’emblée le conseiller.
Le premier questionnement concerne l’achat d’un véhicule électrique pour l’entretien des parcs.

« La dépense initiale prévue était de 52 000 $, maintenant ramenée à 18 000 $ suite aux questionnements sur la pertinence de cet achat. On le justifie pour réduire le bruit pour nos citoyens qui habitent près de l’aréna et en été seulement, car les batteries ne sont pas conçues pour une utilisation en hiver. Donc, 18 000 $ pour quelques citoyens et en été seulement », soulève M. Cossette.

Il a aussi manifesté son désaccord concernant l’achat d’une scène mobile au montant de 141 000 $. Bien que la scène servira à huit événements, il estime qu’il s’agit d’une dépense démesurée pour un équipement qui sera « stationné » au garage municipal pendant huit mois par année. Il ajoute avoir proposé de louer une scène en fonction des besoins, mais l’idée n’a pas été retenue.

Ces deux dépenses ne sont pas prioritaires, dit-il. « Il y a actuellement une réelle problématique de sécurité près des terrains de baseball. Plusieurs citoyens et utilisateurs se sont plaints à la Ville que les fausses balles tombent sur les terrains de soccer pendant que les jeunes jouent. Malgré cela, la Ville a décidé d’échelonner les installations de clôtures sur trois ans. Avec l’adoption de ce plan, quelles sont les réelles priorités de la Ville? À mon avis, la sécurité des citoyens est plus importante que le bruit que peut faire un VTT dans les rues », souligne-t-il.

Sur ce point, il a demandé le vote. Puisque la mairesse Diane Lavoie était absente, la conseillère Renée Trudel a assumé les responsabilités de mairesse suppléante. Luc Cossette a été le seul conseiller à voter en défaveur du plan triennal d’immobilisation. Jean-Yves Labadie était absent.

La mairesse Diane Lavoie a tout de même voulu présenter le plan triennal par le biais d’un vidéo préenregistrée. Elle a notamment expliqué que la dépense en lien avec le véhicule électrique s’inscrit dans une vision de Ville verte. « La Ville compte acheter un modèle électrique afin de contribuer à la quiétude dans ce quartier et à réduire du même coup l’émission de CO2. »

Elle a aussi mentionné que la scène actuelle dont dispose La Ville est en fin de vie utile.

À lire aussi:

image