14 décembre 2017
Le compte de taxes diminuera à Belœil
Par: Karine Guillet
Les élus de Beloeil. Photo: gracieuseté/ Ville de Belœil

Les élus de Beloeil. Photo: gracieuseté/ Ville de Belœil

Malgré une légère augmentation du taux de taxation, le compte de taxes pour la maison moyenne de 288 000 $ à Belœil diminuera de 8$ en 2018.

 

Pour la résidence unifamiliale moyenne, le taux de taxe foncière augmentera légèrement de 0,5% pour se situer à 0,7708$ du 100$ d’évaluation. Globalement, le compte de taxes moyen subira toutefois une diminution de 0,27%.

Cette diminution est entre autres attribuable à une diminution de la tarification pour les matières résiduelles (diminution de 41$ par résidence), l’eau (diminution de 14$) et l’assainissement des eaux (24$). La municipalité anticipe que le coût de la collecte des ordures devrait diminuer en raison de l’arrivée du bac brun, qui devrait réduire la quantité d’ordures.

La mairesse de Belœil, Diane Lavoie, a rappelé que son équipe s’était engagée à maintenir l’augmentation du compte de taxes sous l’indice des prix à la consommation. «Cette année, la préparation budgétaire s’est arrimée aux cinq axes prioritaires de planification stratégique 2018-2028 avec des résultats probants comme une baisse du compte de taxes, même avec la construction du centre aquatique et l’arrivée de la collecte organique», a-t-elle souligné.

La Ville doublera toutefois la tarification dédiée à l’environnement, passant de 62$ à 122$ par porte. Cette hausse est notamment liée à l’arrivée de la collecte de matières organiques. Rappelons également que le verdissement de la municipalité fait partie des cinq priorités identifiées par la Ville pour les prochaines années. À ce chapitre, Belœil compte d’ailleurs investir 190 000 $ en mesures vertes, dont 75 000 $ pour la plantation d’arbres et 20 000 $ pour un nouveau programme de subventions pour l’agrile du frêne.

La Ville a par ailleurs fait un effort particulier afin de diminuer de 4,55% le taux de taxation des propriétaires de logements multiples, afin de respecter la capacité de payer des locataires, affirme la mairesse.

Budget de fonctionnement diminué

Le budget de fonctionnement de la Ville pour 2018 sera diminué de 240 000 $, pour se situer à 40,1 M$. Cette diminution s’explique notamment en raison de la diminution de certains contrats et de l’arrivée à échéance de certaines dettes de secteurs. Notons que la Ville a dépensé plus de 193 000 $ aussi pour les élections en novembre dernier. La Ville avait également investi 125 000 $ supplémentaire pour la réfection de trottoirs et de pavage.

Belœil tire par ailleurs des revenus de taxes supplémentaires de 728 000 $ en raison de développements. De ce montant, elle a toutefois accordé un congé de taxes de 147 900 $. Les permis de construction lui ont également permis d’aller chercher 300 000 $ supplémentaires.

Les quotes-parts attribuées au transport diminueront cette année de 201 600 $, avec la création de la nouvelle Régie de transport métropolitain. Cette baisse est attribuable à un nouveau calcul des quotes-parts, qui tient compte de l’achalandage et non pas de la richesse foncière d’une municipalité, comme avant.

La contribution de la municipalité à la MRC de la Vallée-du-Richelieu augmentera toutefois de 12%, soit 283 900 $, en raison de la mise en place de la collecte des matières organiques, dès janvier. La création de la nouvelle Régie des incendies entrainera une dépense de 65 000 $.

Investissements

La Ville dépensera 9,8 M$ en investissements cette année, dont la majorité (7,7 M$) sera consacrée aux infrastructures. Près de 1,2 M$ seront investis dans les parcs et les espaces verts, incluant la réfection du terrain synthétique de soccer pour 500 000$ et la réalisation d’une piste cyclable en bordure du ruisseau des Trente, entre les rues Gilbert-Desautels et Denise-Asselin.

Parmi les autres projets, Belœil compte redorer son site Web pour 40 000 $. Une action qui s’inscrit dans la volonté d’augmenter la satisfaction citoyenne en regard aux communications de la municipalité. Dans cette même veine, la Ville avait déjà demandé à l’agence B-367 de refaire son image de marque et son logo cet été, pour 15 000 $. La Ville compte également déployer des kiosques d’information dans les événements municipaux, pour 15 000 $.

image