27 février 2021
Le Complexe Sportscene plaide pour la réouverture des terrains de tennis
Par: Denis Bélanger

Roland Boutin

Le gouvernement du Québec a autorisé la réouverture au grand public des patinoires intérieures à compter du 26 février pour la relâche, mais pas celle des terrains de tennis. Une situation qui irrite le directeur général du Complexe sportif Sportscene de Mont-Saint-Hilaire, Roland Boutin.

Publicité
Activer le son

M. Boutin estime que les aînés ont été laissés-pour-compte dans les récents allégements annoncés par Québec. Il a d’ailleurs écrit une lettre au premier ministre François Legault pour lui faire part de sa déception.

« La vulnérabilité des jeunes oblige le gouvernement à faire un effort afin de leur fournir l’accès à des activités sportives. Je suis tout-à-fait en accord avec ce point. Qu’avez-vous alors proposé pour les adultes et les aînés en santé? Votre gouvernement n’est-t-il pas également obligé de fournir les mêmes efforts d’équilibre mental pour les adultes, les jeunes et les plus âgés? », écrit le gestionnaire.

Ce dernier réitère que le tennis est le sport intérieur le plus sécuritaire. « Les adultes et les aînés fréquentant les centres de tennis sont parmi les plus respectueux des consignes sanitaires. Ceci est simple à comprendre : ils tiennent à poursuivre l’exercice de leur sport. »

Roland Boutin assure que son complexe, incluant les deux glaces, n’aurait pas ouvert durant la relâche si la Ville de Mont-Saint-Hilaire n’avait pas loué des heures de glaces pour ses citoyens.

De son côté, Tennis Québec a aussi réagi à la situation, qualifiant la décision du gouvernement Legault d’arbitraire. «Malheureusement, la logique permettant les activités en piscine et dans les arénas est insondable et, pour Tennis Québec, indéfendable. En effet, l’approche préconisée n’apparaît aucunement motivée par une saine gestion du risque que posent les activités permises et celles défendues. Si tel était le cas, la pratique du tennis aurait assurément été permise », peut-on lire dans un communiqué.

Rappelons que le tennis extérieur avait été un des premiers sports à être déconfiné en mai dernier. De plus, la pratique du tennis intérieur a été interdite dès le 8 janvier au même moment que la natation et le patinage libre intérieur.

Une autre aréna ouverte dès la relâche

La Ville de Belœil ouvrira l’aréna André-Saint-Laurent dès le 26 février, mais seulement pour ses citoyens. Les gens pourront réserver leur place dès le 25 février. Outre le patinage libre, il y aura aussi des plages disponibles pour le patinage artistique, le bâton-rondelle et le bâton anneau.

Le masque ou le couvre-visage est obligatoire dans les aires communes, mais pas sur la glace. Un maximum de 20 personnes est permis sur la patinoire par plage horaire. L’activité est gratuite.

image