29 avril 2020
Pour assurer sa survie
Le Club de golf Belœil présente son projet immobilier de 60 M$
Par: Sarah-Eve Charland

Les Habitations Mont-Royal et le Club de golf Belœil veulent construire une résidence pour aînés afin d’éponger la dette de 3 M$. Plan gracieuseté

Alors que les consultations publiques de la Ville sont en suspens, le Club de golf Belœil a lancé un site internet afin d’interagir avec les citoyens. Il y dévoile aussi les détails du projet de sa résidence pour aînés évaluée à près de 60 M$.

Publicité
Activer le son

Alors que les consultations publiques de la Ville sont en suspens, le Club de golf Belœil a lancé un site internet afin d’interagir avec les citoyens. Il y dévoile aussi les détails du projet de sa résidence pour aînés évaluée à près de 60 M$.

« L’objectif est de continuer à informer la population sur la situation. La situation n’a pas changé. La survie du club de golf est menacée. La saison de golf est retardée, ce qui a des impacts sur la situation financière du golf », souligne le porte-parole du Club de golf Belœil, Steve Flanagan.

Si le projet immobilier ne se réalise pas, le Club de golf devra fermer ses portes à l’automne, dit-il.

La Ville de Belœil s’était engagée à tenir une vaste consultation publique pour connaître la volonté populaire sur la vocation du terrain. En attendant d’obtenir les conclusions de la consultation publique, elle avait annoncé un moratoire sur toute demande de changement de zonage.

En raison des mesures de confinement, il est impossible de tenir physiquement ces consultations. Aucune consultation publique ne se tiendra d’ici le 31 août. La Ville de Belœil a confirmé qu’elle ne planifiait aucune consultation publique sous une autre forme. « Comme il a été annoncé en mars avec les directives du gouvernement, nous avons décidé de reporter tout suivi régulier comme le dossier de consultation sur le golf. Je vous confirme qu’aucun développement n’est en cours du côté de la Ville dans ce dossier », a mentionné la mairesse de Belœil, Diane Lavoie, en séance du conseil le 27 avril.

« On continue, poursuit M. Flanagan. On n’a pas le choix. La situation ne s’est pas améliorée. […] La Ville est au courant de ce qu’on fait. »

Sur le site d’information sauvonsleclubdegolfdebeloeil.com, on retrouve les détails du projet ainsi qu’une pétition visant à recueillir des appuis au projet. Les citoyens pourront aussi adresser leurs inquiétudes et leurs questions au Club de golf Belœil.

Le nom du site ressemble au nom que s’est donné le regroupement de citoyens en opposition, Sauvons le Club de golf. Questionné à ce sujet, M. Flanagan a répondu que l’établissement « s’appelle le Club de golf Belœil et on veut le sauver ».

226 unités d’habitation

La résidence pour personnes âgées se réaliserait en deux bâtiments pour un investissement de 60 M$. Le projet Logiluxx Beloeil est piloté par le promoteur Habitations Mont-Royal. Le premier bâtiment s’élèverait sur quatre étages sur la rue des Chênes et le deuxième sur six étages sur la façade du boulevard Sir-Wilfrid-Laurier.

On y retrouverait 226 unités d’habitation. Un stationnement intérieur se composerait d’environ 340 cases de stationnement. Il y aurait aussi 54 cases de stationnement extérieures.

Des citoyens demandent une réserve foncière

Le regroupement de citoyens Sauvons le Club de golf demeure inquiet. Il invite à nouveau la Ville à imposer une réserve foncière puisque l’urgence sanitaire ne permet pas de tenir des consultations publiques.

Il dénonce aussi la tenue d’une rencontre le 28 avril qui réunissait quelques citoyens par visioconférence. Selon le Club de golf, l’invitation a été lancée aux mêmes citoyens invités à la rencontre l’automne dernier.

« En confinement et dans une période difficile pour tous, le club de golf poursuit son agenda à l’ombre quant à la réalisation d’une construction sur son terrain. […] Ici, comme pour l’ensemble du Québec, la pandémie relative à la COVID-19 ne permet aucunement la tenue de consultations publiques à court terme. Ces consultations demeurent essentielles pour définir, ensemble, l’avenir de cet espace vert au cœur de notre ville. Devant ces nouveaux faits, la Ville de Belœil, même en temps de pandémie, doit enregistrer une réserve foncière à l’égard du terrain de golf. Il s’agit d’un geste simple. Ainsi, au moment des consultations publiques, nous aurons préservé cet espace vert d’une transaction », dénonce le groupe de citoyens en opposition.

image