16 mai 2018
Mont-Saint-Hilaire
Le centre-ville prend forme tranquillement
Par: Denis Bélanger

Les rues Saint-Georges et Forest seront complètement transformées par le projet Odacité. Photo: Karine Guillet

Le projet commercial du promoteur immobilier Odacité sur la rue Saint-Georges, à Mont-Saint-Hilaire, avance à grands pas. L’entreprise s’est déjà entendue avec tous les propriétaires des terrains visés dans le secteur et a même présenté son projet à la Ville qui a donné ses premiers commentaires positifs.

Odacité se portera acquéreur de quatre maisons sur Saint-Georges, lesquelles sont situées sur le même côté que l’épicerie d’aliments naturels L’Eau Vive et la boulangerie artisanale Le Pain dans les voiles, et d’une autre sur la rue Forest. «L’autre côté de la rue, je laisse le soin à la Ville ou à un autre de le développer», affirme le président de l’entreprise, Steve Richard, de Mont-Saint-Hilaire.

L’achat des maisons devrait se finaliser d’ici la fin de l’année pour ainsi entamer la construction en 2018 ou au début de 2019. Dès le début de janvier, un représentant d’Odacité était allé rencontrer les résidents en question pour leur parler du projet.

«Nous sommes attachés aux cinq maisons depuis début mars. Nous avons commencé à faire les tests des sols depuis deux semaines. Nous attendons les résultats, mais il ne devrait pas y avoir de problème, poursuit M. Richard. Ce sont des travaux nécessaires à faire. Le test géotechnique donne la capacité portante du terrain qui te permet de savoir si tu peux construire correctement. Ça coûte cher, mais c’est important pour la sécurité.»

Il s’agira d’un projet mixte, avec des commerces et des condos locatifs. «Nous aurons cinq ou six locaux et nous avons déjà quelques joueurs pour s’installer dans le secteur», poursuit le promoteur.
L’initiative de l’Hilairemontais s’inscrit dans la vision de la municipalité, décrite dans le plan d’urbanisme durable, d’aménager un vrai centre-ville dans le secteur. «Nous dépensons trop d’argent à Belœil et dans les environs. Quand nous sortons le soir avec les amis, nous sortons de Mont-Saint-Hilaire. J’espère que la municipalité va participer à arranger la rue pour la rendre plus conviviale.»

Le projet a été présenté aux membres du Comité consultatif d’urbanisme (CCU). Ils ont recommandé le 1er mai dernier au conseil municipal de donner une orientation préliminaire favorable. Le comité est toutefois d’avis que le concept architectural et l’impact visuel devront être analysés plus en profondeur. On veut également s’assurer de connaître les effets potentiels de ce projet sur la circulation.

Signe que le projet avance, plusieurs résidents ainsi que les propriétaires de L’Eau Vive et le Pain dans les Voiles étaient présents à la dernière séance du conseil municipal où a été déposé le résumé de la réunion du CCU.

Développement de la rue
Le maire Yves Corriveau a révélé à la dernière séance du conseil que la municipalité se porterait éventuellement acquéreur du 219 Saint-Georges dans le cadre du redéveloppement du secteur. Cette acquisition permettrait notamment le prolongement de la rue du Centre-Civique. C’est dans cet esprit que la Ville a ainsi imposé une réserve foncière sur la propriété. Selon le registre foncier de Mont-Saint-Hilaire, la propriété est évaluée à 211 000 $, soit un peu de plus de 10 000 $ de moins qu’au précédent rôle d’évaluation

image