26 septembre 2018
Le candidat libéral parle santé et transport
Par: Denis Bélanger

Martin Nichols. Photo: Gracieuseté

Pour une rare fois durant la campagne, le candidat libéral dans Borduas, Martin Nichols, a fait une sortie médiatique en compagnie d’autres candidats des circonscriptions voisines pour annoncer les mesures touchant le transport et la santé pour l’est de la Montérégie.

Sans chiffrer l’engagement, M. Nichols et les autres aspirants députés ont promis la poursuite de l’implantation des super-cliniques en Montérégie afin de faciliter l’accès à un médecin de famille et de désengorger les urgences.

«Depuis 2014, notre gouvernement a tenu promesse en matière de santé en ouvrant 49 super-cliniques dans plusieurs régions du Québec, dont cinq en Montérégie, a indiqué M. Nichols par voie de communiqué. Grâce à la rigueur et la saine gestion des finances publiques du gouvernement libéral, nous avons dégagé une marge de manœuvre afin d’offrir davantage de services pour les Québécois. Nous voulons maintenant poursuivre le travail pour leur faciliter la vie.»

En matière de transport, la plateforme du Parti libéral du Québec propose de compléter rapidement l’autoroute 30 «de demain» en la définissant comme axe de développement pour le futur de la Montérégie puis d’y compléter l’implantation de zones industrialo-portuaires.

Les candidats libéraux ont tenu aussi à rappeler que, durant le présent mandant, le projet d’amélioration de l’autoroute 30 avait été inscrit au Plan québécois des infrastructures 2018-2028 et qu’une étude d’opportunité avait été lancée pour documenter les besoins présents et à venir pour l’autoroute 30. On a de plus autorisé l’utilisation de l’autoroute 30 pour améliorer la mobilité.

image