10 mars 2016
«Le bonheur de bénévoler» selon Jean-Marie Lapointe
Par: Denis Bélanger
Jean-Marie Lapointe.

Jean-Marie Lapointe.

CONFÉRENCE. Le bénévolat n’est pas payant monétairement, mais extrêmement enrichissant de l’avis du comédien-auteur-conférencier, Jean-Marie Lapointe. Ce dernier espère éveiller des passions durant le deuxième Salon Week-end Santé en partageant ses expériences et ses rencontres inoubliables.

Jean-Marie Lapointe a été initié au bénévolat très jeune alors que son père, Jean, était déjà impliqué dans une cause sociale. «Tu rencontres tellement de gens extraordinaires grâce au bénévolat au point où tu veux absolument continuer», explique-t-il.

Jean-Marie supporte une multitude de causes. Il est notamment associé à Leucan, au Défi sportif AlterGo (initiative qui rassemble des jeunes avec une déficience) et il s’est aussi impliqué dans l’accompagnement de personnes en fin de vie. Il fait du bénévolat pratiquement chaque semaine. «Des fois, ça peut être une journée par semaine, des fois plusieurs jours.»

Des rencontres touchantes et mémorables, Jean-Marie Lapointe en a vécu plusieurs. Il en partage une quinzaine dans le livre Je ne t’oublierai pas pour rendre hommage à ces personnes. Il entend partager durant sa conférence quelques-uns de ces moments riches en émotions.

«Une des personnes qui m’a marquée est Jonathan Larose, un jeune trisomique de la région. Il m’a appris à vivre le moment présent et à vivre sans masque. Ces personnes ont une forme d’authenticité naturelle. Moi, pour être dans le moment présent, je dois faire de la méditation et des thérapies», dit-il à cœur ouvert.

Jean-Marie Lapointe captive son public. «Il y en a qui sont inspirés et veulent s’impliquer. Toutes les causes sont bonnes, il suffit de trouver la sienne.»

Jean-Marie Lapointe donnera sa conférence le 13 mars à 13h30 sur les terrains de tennis du Complexe sportif Sportscene de Mont-Saint-Hilaire. Il a été approché par Julie La Rochelle, directrice générale de la Chambre de commerce et d’industrie Vallée-du-Richelieu, organisme instigateur du Salon Week-end Santé. Les deux ont eu l’occasion de jouer ensemble sur le plateau de Chambres en ville.

Le mode de vie de Jean-Marie va de pair avec la thématique du Salon. L’été, il fait de la compétition de bateau-dragon et pratique aussi le kayak de vitesse. L’hiver, il s’adonne au yoga et à la musculation, question de s’assurer que les bras soient  prêts pour pagayer l’été.  

«Le bonheur de bénévoler», le 13 mars à 13h30, sur les terrains de tennis du Complexe sportif Sportscene à Mont-Saint-Hilaire.

image