10 janvier 2020
Éliminatoires de la NFL
Laurent Duvernay-Tardif en action dimanche
Par: Denis Bélanger

Laurent Duvernay-Tardif a disputé 14 parties cette saison. Photo gracieuseté

Laurent Duvernay-Tardif et les Chiefs de Kansas City (12-4) de la National Football League amorceront dimanche à domicile leur marche vers le Super Bowl. Ils recevront pour l’occasion les Texans de Houston (10-6) qui ont vaincu samedi en prolongation les Bills de Buffalo au premier tour des éliminatoires.

Publicité
Activer le son

Pour une deuxième année consécutive, la troupe de l’entraîneur-chef Andy Reid a bénéficié d’une semaine de congé pour la première ronde. Menés par l’excellent quart-arrière Patrick Mahomes, le joueur par excellence de la saison 2018, les Chiefs demeurent de sérieux prétendants pour représenter la conférence américaine (AFC) au Super Bowl.

L’équipe vogue présentement sur une vague de six gains d’affilée, mais les Chiefs ont perdu leur duel contre leurs rivaux de dimanche en octobre par la marque de 31 à 24. Le vainqueur de cette confrontation aura rendez-vous avec le gagnant du match opposant les Ravens de Baltimore (14-2) aux Titans du Tennessee (9-7).

Effacer les mauvais souvenirs
De son côté, Laurent Duvernay-Tardif aura l’occasion d’effacer les mauvais souvenirs des éliminatoires de l’an dernier. Une blessure l’avait obligé de rater le premier match des Chiefs. Le joueur de Saint-Jean-Baptiste avait été retiré de la liste de l’infirmerie à temps pour pouvoir espérer jouer dans la finale de l’AFC. L’équipe avait choisi de le laisser de côté. Duvernay-Tardif a dû regarder impuissant les siens perdre une bataille âprement disputée en prolongation contre les Patriots de la Nouvelle-Angleterre.

La défaite a été doublement amère alors que Kansas City n’a pu avoir de séquence à l’offensive en surtemps. Les Patriots ont gagné à pile ou face pour déterminer l’équipe qui entamerait la prolongation avec le ballon. Les règlements de la NFL stipulent que le match en prolongation se termine si la première séquence à l’attaque se termine par un touché, ce que la Nouvelle-Angleterre avait réussi. Si le règlement contesté demeure en vigueur, les Chiefs n’auront pas à se soucier des Patriots qui ont été éliminés samedi aux mains des Titans.

image