26 juin 2015
L’absence d’un spectacle n’est pas à pointer du doigt, selon Lavoie
Par: L'Oeil Régional
La mairesse de Beloeil Diane Lavoie

La mairesse de Beloeil Diane Lavoie

BELŒIL. Selon la mairesse de Belœil, Diane Lavoie, la tenue d’un spectacle pour célébrer la fête nationale du Québec après les feux d’artifice, le 23 juin, n’aurait pas empêché les débordements survenus dans le Vieux-Belœil.

«Il y a deux ans, il y a eu des débordements parce que les jeunes arrivaient sur le site lorsque le spectacle finissait à 23h-23h15. Alors c’est là qu’on a décidé d’arrêter de faire des spectacles parce que de toute façon les jeunes ne venaient pas. C’est à la fin du spectacle que les gens arrivaient. Qu’il ait eu spectacle ou non, et même s’il avait eu feux d’artifice ou non, un message avait déjà été lancé sur Facebook invitant les jeunes à venir fêter dans le Vieux-Belœil sans aucune activité (organisée par la Ville), après 23h-23h30», explique la mairesse qui souligne que l’an dernier aucun débordement n’est survenu.

Depuis l’an dernier, la Ville a fait un virage pour la fête nationale en organisant que les feux d’artifice le 23 juin et une fête familiale le lendemain.

Vigilance sur les réseaux sociaux  

Mme Lavoie est en attente du rapport de police qui devrait être déposé cette semaine lors d’une rencontre entre la Ville et des responsables de la RIPRSL.

Rappelons que l’escouade antiémeute de la Sûreté du Québec a dû intervenir, le 23 juin en soirée, pour disperser environ 500 jeunes qui voulaient poursuivre la fête dans les rues du Vieux-Belœil après les feux d’artifice.

Un message circulait sur Facebook pour tenir un party à Belœil malgré l’interdiction d’alcool sur le site du Vieux-Belœil.

Selon la mairesse, une plus grande vigilance sera de mise l’an prochain autour des réseaux sociaux.

Le corps policier avait d’ailleurs été informé par la Ville de l’existence de l’invitation sur Facebook, indique Mme Lavoie. «Eux nous ont dit qu’ils étaient informés et que tout était sous contrôle.»

Le porte-parole de la RIPRSL, Yanic Parent, précise que la Régie a seulement été informée en fin d’après-midi le 23 juin. L’information est venue de membres du personnel du RIPRSL dont les enfants ont aperçu l’invitation sur les médias sociaux.

Bilan positif

La mairesse dresse somme toute un bilan positif des festivités entourant la fête nationale du Québec à Belœil. Les feux d’artifice et la fête familiale, le 24 juin,  au parc du Petit-Rapide se sont déroulés sans anicroche.

«Ce qui s’est passé le 23 c’est malheureux. On va apprendre de ce qui est arrivé et on va espérer que les jeunes se responsabilisent lors des fêtes nationales», déclare Mme Lavoie.  

image