16 décembre 2020
L’abbé de Saint-Hilaire prêt pour la messe de minuit
Par: Denis Bélanger

Pierre Claver Nzeyimana devant l’église de Mont-Saint-Hilaire Photo Robert Gosselin | L’OEil Régional ©

Responsable des cérémonies religieuses des paroisses Saint-Hilaire et Notre-Dame-du-Bon-Conseil (Otterburn Park), l’abbé Pierre Claver Nzeyimana a l’intention de célébrer d’une manière ou d’une autre la traditionnelle messe de minuit à Noël.

Publicité
Activer le son

Actuellement, les cérémonies dans les lieux de cultes sont toujours permises, mais avec plusieurs mesures sanitaires à respecter. Plusieurs plages sont disponibles pour la cérémonie de Noël dans les deux églises. Notons que c’est à Mont-Saint-Hilaire qu’aura lieu la messe de minuit. À Otterburn Park, il y aura également des cérémo- nies en anglais ainsi qu’en espagnol. Un maximum de 25 personnes sera admis pour chacune des cérémonies, soit le même nombre depuis que la région est en zone rouge.

« Pour la messe de Noël, il n’y aura pas de chorale et les gens ne pourront pas chanter. Nous ne pourrons pas faire la procession. Il ne sera pas possible non plus d’allumer des chandelles pour prolonger la prière. Les gens ne pourront pas non plus visiter la crèche comme ils le souhaitent. J’espère pouvoir célébrer Noël en présence de gens et que cette fête puisse leur apporter des solutions et de la santé », dit l’homme de foi.

Ce dernier est prêt à mettre de l’avant un plan B s’il ne peut pas accueillir des paroissiens en raison d’un confinement général. Au moment de mettre sous presse, rien concernant les églises n’avait été annoncé.

« Je pourrais faire la cérémonie par Zoom comme je l’ai fait le printemps passé avec la communauté espagnole. C’était spécial au début. Je me demandais ce que j’étais vraiment en train de faire. Mais finalement, j’ai décidé de continuer pour être en communion avec tous les gens. Les messes nous permettaient de diminuer cette distance. J’avais évidemment de la peine de ne pouvoir voir le visage des gens.

Pour d’autres qui n’ont pas les moyens, il y a toujours la chaîne numérique du diocèse. » M. Claver Nzeyimana ressent déjà une dynamique différente avec un nombre restreint de personnes par cérémonie. « Le fait de ne pouvoir chanter rend l’atmo- sphère endormant pour les gens. Aussi, nous sommes parfois obligés de refuser l’accès à des gens, car les séances ont déjà atteint le nombre maximal de participants permis. Ça m’attriste un peu quand nous devons agir de la sorte. »

Rappelons que Pierre Claver Nzeyimana est administrateur paroissial de Saint- Hilaire depuis le 1er août à la suite du départ du curé Pierre Cordeau. L’homme originaire du Rwanda a appris l’espagnol durant un séjour en Espagne.

Notons que de son côté, la paroisse Trinité-sur-Richelieu offrira aussi des cérémonies des fêtes les 24 et 25 décembre aux églises de Belœil, Saint-Matthieu et Maria-Goretti ainsi qu’à l’église Sacré-Cœur de McMasterville. Des visites de la crèche à l’église Saint-Matthieu seront permises à des heures spécifiques.

image