19 juin 2021
La Ville veut modifier le nom du parc de l’Érablière-Cardinal
Par: Denis Bélanger

Mont-Saint-Hilaire demandera finalement à la Commission de toponymie du Québec de modifier à nouveau le nom du parc ceinturant La Maison amérindienne pour y enlever le patronyme Cardinal. Si la Commission accepte la requête, l’espace public sera rebaptisé le parc de l’Érablière.

Publicité
Activer le son

Rappelons que La Maison amérindienne avait fait des pressions pour modifier l’appellation du parc de l’Érablière-Cardinal, nommé en hommage à Maurice Cardinal, qui a été propriétaire du site pendant de nombreuses années. À la suite des représentations des administrateurs de l’organisme, le maire Yves Corriveau a soumis le dossier au Comité de toponymie et de patrimoine.

Une majorité de membres du comité a recommandé la modification du nom. Cette recommandation a été entérinée par les élus lors de la séance du conseil municipal du 7 juin. Personne n’a demandé de vote ni fait d’intervention sur ce sujet.

Le maire Yves Corriveau aurait souhaité que l’adoption de la résolution soit reportée pour donner au comité un mandat plus général. Il n’a pas voulu imposer son véto pour respecter l’indépendance du comité. « J’aurais aimé qu’on demande au Comité de faire une réflexion sur les doublons. L’un des arguments par la partie demanderesse était justement le fait qu’il y a une rue Cardinal. Comment allons-nous gérer maintenant la situation alors qu’on retrouve plusieurs doublons? », a-t-il lancé dans une entrevue accordée à L’Œil Régional.

Pour justifier le changement de nom, les membres du comité ont indiqué qu’un nom générique était plus approprié en raison du riche passé du site. Ils ont aussi recommandé d’installer sur le lieu un panneau d’interprétation qui informerait les visiteurs des anciens exploitants.

Le conseiller municipal Sylvain Houle a bien voulu apporter des précisions sur le changement de nom. « Notons que le terrain de l’érablière provient d’un territoire autochtone et qu’il fut développé et commercialisé a priori par les Ducharme et par la suite par les Cardinal. Je pense que le nom générique reflète plus la réalité de l’érablière que le nom de Cardinal. »

Pour sa part, le fils de Maurice Cardinal, Gilles, entend prendre des démarches pour pouvoir rétablir certains faits contenus dans la demande de La Maison amérindienne. « C’est un geste personnel qui a été fait par vengeance », plaide-t-il.

Deuxième changement de nom en dix ans

Rappelons que la Commission de toponymie du Québec a officialisé le nom parc de l’Érablière-Cardinal le 9 septembre 2014. Les démarches de changement de nom avaient débuté à la fin de l’administration du maire Michel Gilbert. Le comité de toponymie de Mont-Saint-Hilaire avait recommandé, à sa réunion du 31 octobre 2013, de donner au lieu public le nom de parc de l’Érablière-Cardinal. La décision avait été entérinée le 11 novembre suivant par un conseil municipal nouvellement élu. Quatre élus de l’époque sont toujours en place, soit le maire Yves Corriveau et les conseillers Jean-Pierre Brault, Sylvain Houle et Emile Grenon Gilbert. Sylvain Houle a reconnu que sa décision de 2013 aurait été différente s’il avait eu en main les éléments d’aujourd’hui.

La balle est maintenant dans le camp de la Commission. Le parc conservera le nom d’Érablière-Cardinal tant que la Commission n’aura pas approuvé son remplacement ou sa désofficialisation. « Plusieurs éléments sont pris en considération lors de l’analyse d’un dossier de changement de nom, notamment le fait d’éviter les noms susceptibles de provoquer ou d’alimenter une dissension », a rapporté la porte-parole de la Commission Julie Létourneau.

image