20 juin 2016
La santé locale amputée de 6,2 M$
Par: Karine Guillet
Il s'agit de la deuxième année de compressions pour le CISSS Montérégie-Est.

Il s'agit de la deuxième année de compressions pour le CISSS Montérégie-Est.

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de services sociaux Montérégie-Est (CISSME) devra amincir son budget de 6,2 M$ pour atteindre de nouvelles «cibles d’optimisation» du ministre de la Santé et des Services sociaux Gaétan Barrette.

Ces compressions représentent moins de 1% du budget total de 899 M$ du CISSSME. Parmi ces mesures, le CISSSME devra spécifiquement trouver 5,27 M$ du côté de l’efficience des services et de la pertinence des soins. Il doit également réussir à dégager près de 1 M$ du côté d’un approvisionnement regroupé.

La porte-parole du CISSSME, Magali Dupont, a indiqué que l’organisation travaille à trouver des mesures d’optimisation. Elle ne pouvait pas encore indiquer quelles mesures seraient retenues pour atteindre les nouvelles cibles du ministre Gaétan Barrette.

L’an dernier, le CISSSME avait déjà encaissé des compressions de 15 M$ sur l’ensemble de son territoire.

Partout au Québec

L’ensemble des réseaux de santé de la province devra se serrer la ceinture. Selon les données recueillies par La Presse, les compressions devraient atteindre 242 M$ sans toucher aux services à la population. Les trois CISSS de la Montérégie seront à eux seuls amputés de 16 M$.

«Nous atteindrons ces cibles sans couper dans les services à la population. Mais on arrive à la limite. Je ne pourrai pas faire ça l’an prochain », a dit le ministre au journal montréalais.

image