11 juillet 2018
La saison de canot des Dragons en péril
Par: Denis Bélanger

Le canot R9 a été sévèrement endommagé. Photo: Gracieuseté

La saison de l’équipe de canot R9 Les Dragons du Club de canotage d’Otterburn est sérieusement compromise. Leur embarcation a été sévèrement endommagée durant une compétition et les membres n’ont pas les ressources financières pour acheter un rabaska neuf.

Le bris est survenu il y a quelques semaines durant une compétition provinciale en Mauricie. L’embarcation est fendue sur une longueur de douze pieds et l’eau s’infiltrait à trois endroits différents.

«C’est arrivé dans un rapide, il n’y avait pas assez d’eau à cet endroit. Quand ça s’est produit, il nous restait une heure à faire. Nos deux pompes suffisaient à peine pour évacuer l’eau du canot. On s’est rendu de peine et de misère au fil d’arrivée. Nous sommes en train de faire évaluer l’embarcation qui serait une perte totale», explique le capitaine de l’équipe, Philippe Lamarche.

Ce dernier explique que l’option de réparer l’embarcation n’est pas idéale, car le poids du canot, qui pèse déjà 200 lb, serait augmenté de 25 %. Une telle réalité ne permettrait plus à l’équipe des Dragons d’être aussi compétitif.

«Je l’ai acheté usagé, soit pour environ 5000 $. À neuf, ça vaut environ 8000 $. Oui, l’assurance pourrait nous rembourser ce que nous avons payé pour l’acheter, mais il nous resterait encore 3000 $ à aller chercher. C’est énorme pour nous étant donné les ressources à notre disposition, ajoute Philippe Lamarche. Nous sommes à la recherche d’un mécène, de commanditaire, ou même d’un fabricant de canot qui pourrait apporter son aide.»

L’embarcation en était à sa deuxième course au moment de la mésaventure survenue en Mauricie. «Notre objectif est de participer éventuellement à la Classique internationale de canots de la Mauricie [reliant La Tuque à Trois-Rivières]. Nous continuons à nous pratiquer avec le canot d’entraînement qui pèse toutefois 400 lb.»

image