28 mai 2015
La Régie de police Richelieu-Saint-Laurent a un nouveau directeur
Par: Karine Guillet

POLICE. La Régie intermunicipale de police Richelieu–Saint-Laurent (RIPRSL) a un nouveau directeur. Bruno Pasquini quitte son poste à la direction adjointe du Service de police de la Ville de Montréal au profit de la RIPRSL

M. Pasquini entrera en fonction le 29 juin. Il succède à Graham Quick, directeur intérimaire depuis la démission de l’ancien directeur, François Bigras, il y a un peu plus d’un an. Ce dernier avait quitté les rangs du RIPRSL pour la direction d’un éventuel service de police de Chambly. La ministre de la Sécurité publique, Lise Thériault, a cependant refusé la semaine dernière la création d’un nouveau corps policier.

Selon le conseil d’administration de la Régie, le processus de sélection s’est avéré long et rigoureux.

Policier depuis 34 ans, M. Pasquini assurait la gestion quotidienne des opérations et la qualité des interventions sur l’ensemble du territoire de Montréal. Il a entre autres joué un rôle majeur lors du mouvement «Occupons Montréal» en 2011, et des grèves étudiantes au printemps 2012.

«Il était important pour moi de demeurer au service des citoyens tout en partageant ma passion du devoir accompli. Par mon expérience, je souhaite agir comme facilitateur dans le travail quotidien des policiers et des employés civils sous une gestion qui se voudra avant tout rassembleuse», a lancé le principal intéressé.

La présidente de la Régie, Suzanne Dansereau s’est pour sa part dite heureuse de l’arrivée de M. Pasquini.  Elle a souligné que les compétences et l’expertise de M. Pasquini seront un atout pour son service de police et croit qu’il «veillera à la poursuite des objectifs de l’organisation.»

Bruno Pasquini n’accordait aucune entrevue aux médias avant son entrée en fonction.

image