15 juin 2016
La police va remettre des amendes sur la montagne
Par: L'Oeil Régional
Selon le directeur du Centre de la nature, Éric Malka, le poste d’accueil comprendra essentiellement des panneaux d’information, des toilettes ainsi qu’un tout petit local, qui sera invisible aux yeux des marcheurs.

Selon le directeur du Centre de la nature, Éric Malka, le poste d’accueil comprendra essentiellement des panneaux d’information, des toilettes ainsi qu’un tout petit local, qui sera invisible aux yeux des marcheurs.

L’Université McGill se réjouit de l’appui de la Régie intermunicipale de police Richelieu Saint‐Laurent. Dorénavant, les policiers pourront prêter main-forte aux patrouilleurs de la Réserve naturelle Gault pour l’application de la réglementation dans le cadre de la Loi sur la conservation du patrimoine naturel. Un contrevenant s’expose à une amende minimale de 500 $.

Le mont Saint‐Hilaire a été déclaré Réserve naturelle en milieu privé en 2004 par une entente conclue entre l’Université McGill et le gouvernement du Québec. Conséquemment, la réglementation de la Réserve naturelle Gault est appuyée par la Loi sur la conservation du patrimoine naturel du Québec chapitre C‐61.01.

Quiconque enfreint ses règlements est passible d’une poursuite par le ministère de l’Environnement sous l’article 70. L’amende minimum prévue est de 500$. Il est important de rappeler que la Réserve naturelle Gault est accessible seulement de 8h à 1 heure avant le coucher du soleil.

Extrait du chapitre C‐61.01 Loi sur la conservation du patrimoine naturel

«70. Quiconque, en contravention avec le régime des activités permises prévu par la présente loi pour un lieu bénéficiant d’une protection provisoire ou permanente ou en contravention avec le régime d’activités prévu par un plan de conservation applicable à de tels lieux, endommage ces lieux ou détruit un bien en faisant partie commet une infraction et est passible, s’il s’agit d’une personne physique, d’une amende d’au moins 500$ et d’au plus 100 000$ et, s’il s’agit d’une personne morale, d’une amende d’au moins 1000$ et d’au plus 200 000$.»

Ces interdictions visent à protéger ce milieu naturel exceptionnel fréquenté par près de 300 000 visiteurs annuellement. La Réserve naturelle Gault de l’Université McGill espère pouvoir continuer à compter sur la collaboration de la population afin que cette réglementation soit respectée dans l’intérêt de tous.

Sources: Réserve naturelle Gault de l’Université McGill et Régie intermunicipale de police Richelieu‐Saint‐Laurent

 

image