6 juin 2019
La patinoire de l’école Saint-Mathieu sera rénovée
Par: Sarah-Eve Charland

Les travaux de la patinoire de l’école Saint-Mathieu devraient avoir lieu cet été. Photo Annie Beauregard | L’Œil Régional ©

La Ville de Beloeil a placé la construction d’une patinoire en béton à l’école Saint-Mathieu dans ses priorités 2019. L’investissement lié à ce projet s’élève à près de 380 000 $.

Ces travaux sont prévus cet été. Ce projet vise la reconstruction de la patinoire existante, qui est actuellement composée uniquement d’une surface granulaire. Ce projet consiste en une importante bonification de la patinoire en la remplaçant par une surface de béton qui servira également de surface multifonctionnelle. On pourra y pratiquer des sports été comme hiver. Des paniers de basketball seront installés.

Au départ, la ville avait planifié un montant de 240 000 $. Selon la ville de Belœil, l’estimation de projet est basée sur des prix références des années antérieures. Elle a d’ailleurs constaté une augmentation généralisée de près de 30 %, observable sur le marché cette année.

« Cette décision d’aller de l’avant par le conseil est motivée par la demande de l’école et une contribution financière de leur part. Donc, le dépassement des coûts est partiellement absorbé par la contribution de l’école. De plus, la Ville a de son côté puisé les fonds supplémentaires à même des résiduels de projets », affirme la porte-parole de la Ville de Belœil, Caroline Nguyen Minh.

Les coûts seront partagés entre la Ville de Belœil et la Commission scolaire des Patriotes. Il n’y a pas de subvention gouvernementale.

La ville a ouvert les soumissions pour la construction de cette patinoire. Cet appel d’offres inclut aussi divers travaux au parc Louis-Philippe-Brodeur. Excavation C.G.2 inc. a remporté l’appel d’offres en soumettant une soumission de 380 000 $. Les élus ont donné le contrat lors de la dernière séance du conseil du 27 mai. La directrice du génie est autorisée à approuver les décomptes progressifs pour une variation globale inférieure à 10 %, jusqu’à concurrence du budget disponible.

image