6 novembre 2020
McMasterville
La patinoire couverte accueillera les patineurs cet hiver
Par: Denis Bélanger

Le hockey ne sera pas permis à la patinoire extérieure de McMasterville. Photo gracieuseté

Malgré le contexte de la COVID-19, les résidents de la région pourront patiner dehors cet hiver. McMasterville ouvrira la patinoire extérieure réfrigérée du parc Gilles Plante au public le 23 novembre.

Publicité
Activer le son

Au départ, l’ouverture était prévue pour le 15 novembre, mais la Municipalité a préféré se donner une semaine additionnelle pour bien se conformer aux mesures sanitaires. « Nous avons des choses à mettre en place. Nous voulons installer un banc à l’extérieur. Il nous faut aussi revoir les déplacements pour déterminer une sortie et une entrée distincte », explique le maire Martin Dulac.

Pour l’instant, seul le patinage libre sera autorisé puisque les sports d’équipe sont interdits en zone rouge au moins jusqu’au 23 novembre. M. Dulac assure que la Municipalité serait en mesure de s’ajuster rapidement pour accueillir des hockeyeurs si la restriction était levée.

La patinoire recouverte d’un toit de bois pourra accueillir un maximum de 25 patineurs qui devront réserver leur place en ligne. « La priorité sera pour nos citoyens, mais s’il reste de la place, les gens des environs pourront venir sans problème. »

La patinoire extérieure est fermée au public depuis l’interdiction de la pratique des sports d’équipe. Elle était auparavant utilisée par la ligue de hockey-balle qui devait poursuivre ses activités jusqu’à la fin octobre.

Plan de match dans les autres villes
Otterburn Park se prépare elle aussi à ouvrir les patinoires extérieures pour les citoyens. La Ville procède d’ailleurs à l’embauche de surveillants des patinoires. « Nous tentons de faire l’installation, mais la problématique vient des conditions climatiques. Les terrains sont gorgés d’eau et sont mous. Nous réfléchissons également à des options afin d’offrir un service en fonction des demandes de la santé publique », rapporte la porte-parole Véronique Darveau.

Mont-Saint-Hilaire partage les mêmes intentions que sa voisine. « Nous sommes présentement à préparer différents scénarios afin d’ouvrir les patinoires extérieures cet hiver. Et nous avons l’intention de préparer toutes les patinoires que nous entretenons habituellement. […] Nous sommes tout de même en attente de plus d’informations concernant les directives du gouvernement concernant l’accès ou non aux vestiaires », précise la responsable des communications, Julie Benjamin.

Belœil incertaine 
De son côté, la Ville de Belœil estime qu’il est trop tôt pour confirmer s’il y aura ou non une saison de patinoire extérieure à Belœil. « Il y a encore trop d’incertitudes et nous ne pouvons prévoir quelles seront les consignes sanitaires applicables. Nos équipes seraient prêtes le moment venu si les conditions étaient réunies pour permettre l’ouverture des patinoires extérieures », explique la porte-parole Émélie Trinque.
La Municipalité offrira toutefois de nouvelles plages horaires pour le patinage libre ainsi que des séances de bâton-rondelle (hockey) ou bâton-anneau (ringuette) à compter du 7 novembre à l’aréna André-Saint-Laurent.

 

image