24 mars 2021
Réouverture des salles de spectacle
La patience encore de mise au Centre culturel
Par: Olivier Dénommée
Des annonces quant à la programmation en salle du Centre culturel de Belœil devraient suivre dans les prochaines semaines, selon Normand L’Ecuyer.
Photo Robert Gosselin | L’Œil Régional ©

Des annonces quant à la programmation en salle du Centre culturel de Belœil devraient suivre dans les prochaines semaines, selon Normand L’Ecuyer. Photo Robert Gosselin | L’Œil Régional ©

La nouvelle a été accueillie comme une bouffée d’air frais pour le milieu culturel le 16 mars : les salles de spectacle peuvent rouvrir leurs portes, même en zone rouge, à compter du 26 mars. Il faudra toutefois attendre un peu plus longtemps avant de pouvoir s’asseoir à nouveau dans la salle du Centre culturel de Belœil.

Publicité
Activer le son

Normand L’Ecuyer, directeur général et artistique des Diffusions de la Coulisse, diffuseur au Centre culturel de Belœil, s’enthousiasme de cette annonce qui donne de l’espoir pour la suite des choses. « La programmation 2020-2021 a été mise de côté avec la pandémie et on en avait créé une nouvelle pour l’occasion, mais aucun spectacle n’a pu être présenté parce que la région est passée en zone rouge. […] L’annonce de la réouverture et l’arrivée du printemps nous donnent de l’énergie et nous permettent d’espérer des horizons plus stables. »

M. L’Ecuyer s’active à préciser la programmation du reste de la saison maintenant qu’il sait que les spectacles pourront bel et bien avoir lieu en présentiel et dans le respect strict des normes sanitaires. Une annonce quant à la programmation exacte doit suivre « avant Pâques », mais il ne faut pas s’attendre à un retour en salle avant la mi-avril, prévient-on. M. L’Ecuyer rappelle aussi que la capacité de la salle demeure réduite à 89 personnes pour le moment, mais a bien hâte de retrouver un semblant de normalité en salle, lui qui n’a pas vu, comme bien des gens, de spectacle en personne depuis plus d’un an.

Pour le moment, il n’est pas précisé si des spectacles seront encore présentés en webdiffusion ou en formule hybride au Centre culturel dans les prochains mois. « On va voir ce qu’il est possible de faire », commente M. L’Ecuyer.

Couvre-feu problématique
L’enjeu principal pour les salles de spectacle demeure l’imposition du couvre-feu, même si celui-ci a été repoussé à 21 h 30 au lieu de 20 h. «

Commencer un spectacle est toujours possible à 19 h, mais ça reste serré, non seule- ment pour le public qui doit peut-être voyager, mais surtout pour les techniciens qui doivent tout démonter avant de retourner dans leur ville. Un spectacle l’après-midi est envisageable, mais ce n’est pas idéal du tout », analyse Normand L’Ecuyer. Il espère donc que les employés du milieu culturel bénéficieront d’une exemp- tion pour le couvre-feu.

image