11 janvier 2018
Funérailles de l’abbé Aurèle Beauregard
La paroisse St-Hilaire dit adieu à son ancien curé
Par: Karine Guillet

Plusieurs membres du clergé s'étaient réunis pour célébrer les funérailles de l'abbé Beauregard. Photo François Larivière

Plusieurs membres du clergé s'étaient réunis pour célébrer les funérailles de l'abbé Beauregard. Photo François Larivière

L'abbé Aurèle Beauregard

Famille, amis et fidèles s’étaient réunis en grand nombre vendredi pour dire un dernier au revoir à l’abbé Aurèle Beauregard, curé de la paroisse de Saint-Hilaire pendant 22 ans.

L’église St-Hilaire, ce même endroit où l’abbé Beauregard a présidé la messe pendant de nombreuses années, était pleine pour assister à cet ultime au revoir.

Ses proches l’ont décrit comme une force tranquille et un être de lumière, saluant au passage sa bonté d’âme et sa grande écoute, sans jugement. «Ton écoute était aussi grande que ton cœur», a rappelé l’une de ses nièces.

Homme de service

Aurèle Beauregard avait pris soin dans son testament d’indiquer ce qu’il souhaitait dans ses funérailles. C’est lui qui avait choisi les textes à lire durant la messe. La cérémonie était présidée par Mgr Christian Rodembourg, évêque du diocèse de Saint-Hyacinthe. C’est toutefois Mgr Jean-Marc Robillard qui a prononcé l’homélie à la demande de Mgr Rodembourg, nouvellement en poste.

Mgr Robillard a d’abord décrit son confrère comme un homme de service, rappelant qu’il aura gardé la tenue de service jusqu’à la fin. Il a rappelé qu’il était animé par la conviction profonde que tous les humains sont égaux, puisqu’à ses yeux tous étaient les enfants de Dieu. «Il fut également un pasteur qui avait le respect du cheminement personnel de l’individu. Il savait se mettre à l’écoute et avec le sourire, que nous lui connaissons, il avait aussi le don de questionner l’autre, non pas pour le réprimander ou pour le mettre en boîte, mais pour l’inviter à faire un pas de plus dans la Foi tout en le respectant.»

Serein

L’abbé Aurèle Beauregard est décédé à la maison Victor-Gadbois le 31 décembre dernier, à l’âge de 88 ans. Selon des témoignages rapportés pendant ses funérailles, il était serein devant la mort. Il aurait même souri à l’annonce de son diagnostic de cancer agressif, en novembre dernier, soulignant à son médecin qu’il était maintenant rendu à l’étape de la vie éternelle.

Originaire de La Présentation, Aurèle Beauregard a été ordonné prêtre en 1954. Il a d’abord été professeur au Collège classique Mgr-Prince de Granby, puis il a œuvré à la Commission scolaire Honoré-Mercier de Saint-Jean-sur-Richelieu. Il a été nommé curé de la paroisse en 1979 jusqu’à sa retraite du ministère paroissial, en 2001. «Mais vous qui connaissiez Aurèle, vous savez fort bien qu’il ne pouvait demeurer inactif», a rappelé Mgr Jean-Marc Robillard. Aussi, de sa retraite jusqu’à l’annonce de son diagnostic, Aurèle Beauregard était responsable de la pastorale pour les personnes aînées vivant en centre d’accueil ou d’hébergement à Belœil et Mont-Saint-Hilaire.

Comme c’est la tradition lors de funérailles d’un prêtre, les membres du clergé ont terminé la cérémonie en chantant le Salve Regina.

image