12 septembre 2021
Hockey-balle
La direction du Mobux tire un bilan positif de sa saison inaugurale
Par: Denis Bélanger

La première saison du Mobux de McMasterville dans la Ligue nationale hockey balle (LNHB) s’est terminée le 29 août après une élimination hâtive au premier tour des éliminatoires. Le président de l’équipe, Marco Bérubé, se dit très fier de la tournure des événements, surtout quand il prend en considération toute l’adversité à laquelle a dû faire face son club.

Publicité
Activer le son

Une première tuile est tombée sur l’équipe dès le match inaugural alors que le gardien de but Gabriel Parent, le tout premier choix au repêchage de la LNHB, s’est blessé, et ce, pour le reste de la saison. Marco Bérubé a aussi transigé en début de saison son choix de deuxième tour, le hockeyeur professionnel sur glace Danick Martel, en retour de deux sélections à l’encan 2022.

« Déjà en partant, tu perds tes deux premières sélections, dont ton meilleur joueur en Gabriel Parent. Nous avons eu plus que notre part de blessures. Notre meilleur défenseur a joué quasiment sur une jambe une bonne partie de la saison. »

Le Mobux a terminé le calendrier régulier avec une fiche négative de 4 victoires et 8 défaites pour ainsi terminer 10e au classement général du circuit composé de 12 concessions. En éliminatoires, sous forme de « deux de trois », la troupe mcmastervilloise a perdu le premier match à domicile 5-0 et le deuxième 5-4 à l’extérieur contre les Huskies d’Anjou. Cette dernière rencontre a été décidée en prolongation.

« Il y a au moins deux parties en saison régulière où on aurait mérité un meilleur sort. Nous n’avons pas vraiment subi de varlope, insiste Bérubé. Ç’a été une saison difficile, mais très prometteuse pour la suite des choses. Je retiens beaucoup de positif. Nous avions tous des joueurs qui n’avaient pas joué ensemble. »

En bonne position

Le président du Mobux entrevoit la prochaine saison avec beaucoup d’optimisme. Grâce à ses transactions, il a deux choix de premier tour et autant au deuxième pour le prochain repêchage. Selon Marco Bérubé, la cuvée 2022 s’annonce également prometteuse.

« C’était aussi la première année d’existence de la LNHB. Il y a une cinquantaine de joueurs qui ne s’étaient pas mis disponibles pour le repêchage afin de voir comment se dessinerait cette saison inaugurale. Ils seront disponibles pour 2022 et nous aurons l’occasion d’ajouter plusieurs joueurs d’impact. En plus, cette saison teintée de blessures a permis à certains jeunes d’acquérir beaucoup plus d’expérience. »

Le public répond présent

La COVID-19 a forcé la tenue d’un court calendrier et chaque équipe n’a tenu des programmes de trois matchs que deux fois. Marco Bérubé est content de la réponse du public. Il assure que son équipe a fait salle comble pour les soirées du 16 juillet et du 20 août à la patinoire couverte du parc Gilles-Plante. « Le premier soir, c’était 175. Pour le 20 août, nous avons pu augmenter notre capacité à 375. Notre match éliminatoire n’a pas attiré autant de gens. Il faut dire que ce n’était qu’un match et qu’il était présenté qu’une semaine seulement après notre programme du 20 août. »

image