20 janvier 2021
COVID-19
La deuxième vague atteint les résidences pour ainés d’ici
Par: Sarah-Eve Charland

La deuxième vague a frappé les résidences pour ainés. Si certaines comme la Maison Dauphinelle se sont retrouvées à nouveau parmi les milieux touchés, d’autres ont fait face à des éclosions importantes comme le centre d’hébergement à Saint-Antoine-sur-Richelieu.

Publicité
Activer le son

Le Centre d’hébergement Accueil du Rivage à Saint-Antoine-sur-Richelieu s’est retrouvé au sommet des résidences les plus touchées en décembre dernier. Selon la liste du gouvernement, 87% des résidents avaient été infectés par la COVID-19. En date du 18 janvier, le nombre de résidents ayant la COVID-19 se situait à 9, représentant 30% des résidents du centre. Le centre est encore considéré comme un milieu en situation critique par le gouvernement. La résidence a dû faire le deuil de six décès en lien avec la COVID-19.

Du côté de la Maison Dauphinelle, à Saint-Basile-le-Grand, de nouveaux cas COVID-19 ont été détectés au début janvier. À ce moment, le centre connaissait deux cas. L’avis d’éclosion a été levé le 13 janvier. En date du 18 janvier, l’établissement avait été retiré de la liste. Le dépistage des résidents et des employés est fait sur une base régulière.

Dans la région, on retrouve aussi plusieurs maisons privées pour ainés, dont les Résidences Soleil Manoir Saint-Hilaire et les Résidences Richeloises à McMasterville qui présentent chacune un cas actif. On a diagnostiqué la COVID-19 chez deux résidents au Quartier Mont-Saint-Hilaire.

Vaccination

La vaccination des résidents de tous les CHSLD de la Montérégie s’est terminée le 14 janvier. Près de 4000 résidents ont reçu le vaccin. La deuxième dose devrait être donnée dans un délai de 42 à 90 jours.

Au cours des derniers jours, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) Montérégie-Est a procédé à la vaccination des résidents des ressources intermédiaires et de type familial. L’opération se poursuivra par la suite dans les résidences privées pour aînés, qui font aussi partie des groupes prioritaires.

Près de 12 000 travailleurs du réseau de la santé ont été vaccinés dans l’un des quatre sites aménagés pour la vaccination depuis le 23 décembre. Les employés du soutien à domicile auprès des personnes vulnérables et des travailleurs en première ligne ont commencé à recevoir le vaccin.

image