9 mars 2017
La création qui allège et qui émancipe selon Simon Boulerice
Par: L'Oeil Régional

CONFÉRENCE. Simon Boulerice propose la conférence «La création qui allège, qui émancipe» au Cercle littéraire Françoise-Loranger à Belœil, le 15 mars, 19h15.

Écrivain, dramaturge, poète, comédien, metteur en scène et chroniqueur à la radio de Radio-Canada, Simon Boulerice est un touche-à-tout épanoui. Son œuvre est déjà consistante: trente publications en moins de dix ans. Son recueil Saigner des dents a remporté le prix de poésie Alphonse-Piché de 2009, alors que son roman Javotte a gagné le 1er Prix des lecteurs émergents de l’Abitibi-Témiscamingue 2013.Edgar Paillettes a, pour sa part, remporté le Prix des libraires jeunesse 2014. Il a cofondé Abat-Jour Théâtre en 2005, compagnie qui a reçu à deux reprises le prix du public lors du Gala des cochons d’or avec des pièces de Simon Boulerice: 2011 pour Martine à la plage (publiée à la Mèche en roman illustré) et 2014 pour PIG. Après son solo de danse-théâtre Simon a toujours aimé danser, présenté en tournée jusqu’au Tchad, en Afrique, il sillonne actuellement le Québec et la France avec un nouveau solo, cette fois jeune public, soit Les Mains dans la gravelle, produit par L’Arrière scène (prix du public 2011 et prix des jeunes critiques 2011 du Centre dramatique pour l’enfance et la jeunesse). Parmi ses plus récentes réussites: Jeanne Moreau a le sourire à l’envers (sélectionné par le prestigieux White Ravens 2014), son album Florence et Léon (finaliste au prix du Gouverneur général 2016) ainsi que son recueil de poésie Les Garçons courent plus vite (finaliste aux Prix du livre jeunesse des bibliothèques de Montréal 2016 et récipiendaire du prix des enseignants de français AQPF-Anel 2017).

 

TC Media

image