28 février 2017
La Coopérative de solidarité santé de la Rive prend forme
Par: L'Oeil Régional
Selon Gérard Boutin, la Coopérative de solidarité santé de la Rive couvrira un rayon d’environ 60 000 habitants.

Selon Gérard Boutin, la Coopérative de solidarité santé de la Rive couvrira un rayon d’environ 60 000 habitants.

SANTÉ. La Coopérative de solidarité santé de la Rive devrait offrir ses premiers services dès juillet. Ils seront complémentaires à ceux offerts par les médecins et comprendront notamment les consultations et suivis, la vaccination, les pansements et les soins de plaies.

«Lors du sondage mené il y a un an, il en était ressorti que les services infirmiers étaient ce que les gens recherchaient le plus. Le plan est d’avoir une infirmière à temps plein dès le mois de juillet», mentionne Gérard Boutin, président de la coopérative.

La coopérative a franchi une étape importante le 20 février en commençant à recueillir les adhésions en vue de sa première assemblée générale qui se tiendra le 13 mars prochain.

La mission de la Coopérative de solidarité santé de la Rive étant de favoriser les saines habitudes de vie, l’entreprise à but non lucratif est à la recherche de commerces et de professionnels pour offrir des rabais et des services aux membres.

Plusieurs avantages à une coopérative

La coopérative permettra de renforcer le groupe de médecine familiale (GMF) de la Rive, en plus d’offrir un accès à des suivis réguliers.

«Les suivis réguliers comme les prises de sang seront offerts via un système de rendez-vous. Les membres vont perdre moins de temps qu’en allant dans une clinique sans rendez-vous», explique le président de la coopérative. Les membres sans médecin de famille auront l’opportunité d’avoir accès à une infirmière qui pourra effectuer certains suivis.

L’arrivée d’une coopérative permettra également de renforcer la clinique dans la mesure où les médecins pourront se concentrer sur les soins. En 2014, trois médecins ont quitté la clinique à quelques semaines d’intervalle. Les médecins restants ont mis les bouchées doubles pour prendre en charge les 9 000 patients du GMF.

Afin de ne plus avoir à administrer la clinique, les médecins se sont tournés vers des citoyens, dont Gérard Boutin. L’idée de la coopérative est née dans ce contexte, pour permettre aux médecins de se concentrer sur la médecine.

Objectif : de 1 000 à 1 200 membres pour l’an 1

Les adultes peuvent devenir membres de la coopérative pour 100$ par année tandis qu’il en coûte 25$ pour les deux premiers enfants. Le membership est gratuit à partir du troisième enfant d’une famille, l. Les responsables de la coopérative s’attendent à attirer de 1 000 à 1 200 membres pour la première année.

«Nous prévoyons avoir un coût d’opération de 160 000$ pour la 2e année et de 300 000$ pour la troisième. Ces prévisions sont basées sur le nombre de membres que nous pensons avoir», indique M. Boutin.

L’assemblée générale annuelle se tiendra le 13 mars prochain à 19h30, au Centre culturel et communautaire de Pointe-Valaine à Otterburn Park. D’ici là, une journée d’information et d’adhésion aura lieu le 11 mars, de 9h à midi, à la Clinique médicale de la Rive.

À lire également

Des citoyens à la rescousse de la clinique de la Rive

image