1 juin 2020
La construction de la caserne de pompiers prévue en 2022
Par: Sarah-Eve Charland

Chacune des casernes appartient aux municipalités respectives, et Belœil pourra donc décider de la vocation qu’elle veut donner à son ancienne caserne. Photo Robert Gosselin | L’Œil Régional ©

L’entente concernant la formation de la Régie intermunicipale de sécurité incendie de la Vallée-du-Richelieu a été modifiée afin d’être admissible à des programmes de subvention pour la construction de la nouvelle caserne à Belœil, dont la réalisation est prévue en 2022.

Publicité
Activer le son

Les municipalités membres adoptent depuis quelques semaines une résolution visant à s’engager sur une période de 20 ans au lieu de 10 ans. Cela permet à la Régie d’être admissible à une aide financière qui couvrirait un maximum de 60 % des coûts liés à la construction de la nouvelle caserne. Selon le directeur de la Régie, Pierre-Damien Arel, il est encore trop tôt pour connaître l’ensemble des coûts.

« On est à l’étape des analyses et des études pour se préparer à la construction. […] On veut un projet raisonnable et réaliste. On a une vision de saine gestion des fonds publics », mentionne M. Arel.

Lors de la formation de la Régie, on retrouvait six casernes. Après analyse, trois casernes sont suffisantes pour bien atteindre les objectifs du schéma de couverture de risque. La Régie compte sur celles de Mont-Saint-Hilaire, Belœil et Saint-Basile-le-Grand. Les deux dernières sont toutefois désuètes, affirme M. Arel.

« Après la construction de la caserne de Belœil, il faudra se positionner sur l’avenir de la caserne à Saint-Basile-le-Grand. Le projet de construction d’une caserne à Saint-Basile est toujours dans nos plans », ajoute-t-il. L’été dernier, la Régie intermunicipale de sécurité incendie de la Vallée-du-Richelieu a conclu un règlement d’emprunt de 1 687 215 $ pour acquérir le terrain sur boulevard Yvon-L’Heureux à Belœil.

image