25 juin 2015
La commission scolaire des Patriotes adopte son taux de taxe scolaire
Par: Karine Guillet
La commission scolaire des Patriotes adopte son taux de taxe scolaire

La commission scolaire des Patriotes adopte son taux de taxe scolaire

ÉDUCATION. Malgré une diminution du taux de taxation général, les taxes scolaires risquent d’augmenter pour certaines résidences du territoire de la Commission scolaire des Patriotes.

Cette possible hausse s’explique par l’augmentation de la valeur des immeubles prévient la CSP. Elle estime que la valeur foncière totale des immeubles sur son territoire passera de 30,5 à 32,7 M$ cette année. Elle n’a cependant pas précisé quelles villes pourraient être touchées par l’augmentation.

Le conseil des commissaires a adopté mardi (23 juin) un taux de taxation de 0,19740$ du 100$ d’évaluation pour les résidences.  C’est une diminution de 1,3% par rapport au budget 2015-2016, où le taux de base pour les résidences était fixé à 0,20019.

Cette diminution du taux de taxe est attribuable au fait que, selon les normes budgétaires, le produit maximal de la taxe (ce que la commission scolaire peut percevoir aux contribuables)  se situe à 64,5 M$ cette année.   Cependant, en raison de l’augmentation des valeurs foncières cette année, la CSP doit ajuster son taux de taxation pour ne pas percevoir une somme plus grande que ce que le gouvernement ne l’autorise.

Budget de 327 M$.

La Commission scolaire a par ailleurs adopté un budget équilibré de presque  328 M$, mardi dernier.  Il s’agit d’une croissance des dépenses de 3,8% par rapport à son dernier budget, de 316 M$.

L’entité scolaire avait d’ailleurs présenté il y a quelques semaines un plan de réduction de ses dépenses de 3 M$, combiné à une vente de certains de ses terrains.  Parmi les mesures de réduction proposées, notons l’abolition de 42 postes de personnel de soutien et de professionnels de l’éducation.  La Commission scolaire a également réduit les remboursements pour les frais de repas et de déplacement. Les budgets pour le perfectionnement de cadres, conseil d’établissement, comité consultatif des services aux élèves handicapés et en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage, comité de parent, formation continue et du conseil des commissaires ont aussi été réduits de 15%.

Près de 80% des dépenses de la commission scolaire sont d’ordre salarial, rappelle la CSP.

La présidente du conseil des commissaires, Hélène Roberge a tenu à dénoncer les compressions faites dans le milieu scolaire et a enjoint les citoyens de signer la pétition en ligne sur le site de l’Assemblée nationale en faveur de la reconnaissance d’un financement adéquat de l’éducation.

La présidente du comité de parents de la CSP, Marie-Hélène Talon, et le président  du comité consultatif aux élèves handicapées et aux élèves en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage. Steve Bernier, ont joint leur voix à celle de Mme Roberge.

image