23 juin 2016
La clinique du Carrefour Rouville-Laurier bientôt en opération
Par: Denis Bélanger
Le Carrefour Rouville-Laurier.

Le Carrefour Rouville-Laurier.

Les principaux actionnaires de CuraPrime, Pierre-Olivier Bachant-Winner et Maxime Bernier.

Les principaux actionnaires de CuraPrime, Pierre-Olivier Bachant-Winner et Maxime Bernier.

Située à l’entrée de Mont-Saint-Hilaire au Carrefour Jordi-Bonet, la nouvelle clinique Pure ouvrira ses portes le 27 juin. La clinique «sans rendez-vous» pour les patients orphelins sera implantée dans les prochains mois.

La clinique a une capacité d’accueil de huit omnipraticiens et de plus d’une dizaine de spécialistes. Deux médecins omnipraticiens intégreront la clinique dans les deux premières semaines d’ouverture de la clinique. Des ententes ont été prises également avec trois autres médecins.

Du groupe, on retrouvera une médecin de l’extérieur de la province qui réintégrera la médecine familiale au Québec. Contrairement aux autres docteurs, elle s’amènera sans patients. «Elle devra  passer un examen au Collège des médecins et aura une période de stage», explique Nicolas Faubert, l’un des partenaires impliqués dans le projet.  

Évidemment, les plages horaires et les modalités de la clinique sans rendez-vous seront déterminées au fur et à mesure. La clinique pourrait éventuellement être ouverte le week-end.

La clinique Pure fait partie d’un concept de centre multidisciplinaire. Sur le même étage, on retrouvera CuraPrime, (ouverture le 4 juillet).  Cette clinique se veut une solution rapide et «accessible» sur le plan financier de soins de premières lignes pour les patients orphelins. Au lieu de facturer à l’acte, on propose notamment un montant forfaitaire mensuel. Au moment de mettre sous presse, CuraPrime comptait sur l’équivalent de quatre infirmières et aura éventuellement des super infirmières.

 «Nous avons développé des ordonnances collectives qui permettent d’initier des plans de traitement immédiatement, explique l’un des deux actionnaires principaux, Pierre-Olivier Bachant-Winner. La clinique sera ouverte 65 h par semaine et il va y avoir deux infirmières sur place le jour et une le soir. Le samedi, il y aura également deux personnes.»

Les bureaux accueilleront aussi UniSanté, spécialisé en médecine alternative. Le centre privé administré par Nicolas Faubert accueillera entre autres un podiatre, un ostéopathe et un physiothérapeute. L’ouverture s’effectuera en juillet ou en août.

image