20 avril 2018
La boutique Pour une 2e vie renaît
Par: Vincent Guilbault
Cynthia Denicourt a repris le commerce du 949 C, rue Bernard-Pilon, à Belœil.
Photo: François Larivière

Cynthia Denicourt a repris le commerce du 949 C, rue Bernard-Pilon, à Belœil. Photo: François Larivière

Après avoir annoncé la fin de son commerce Pour une 2e vie, Nicola Fraraccio a finalement annoncé avoir trouvé une entrepreneure, en la personne de Cynthia Denicourt, pour relancer ses affaires.

Courtière immobilière pour la bannière Re/Max et entrepreneure, Cynthia Denicourt a acheté le bâtiment qui abrite le commerce, qui devient maintenant Boutique pour une 2e vie. Lorsque M. Fraraccio lui a soulevé la difficulté de trouver un preneur pour son commerce, Mme Denicourt s’est proposée. Elle a racheté le fonds de commerce à M. Fraraccio et elle s’est engagée à maintenir la mission de l’entreprise: recueillir les objets de seconde main et verser une partie des profits de la vente aux fondations des hôpitaux Honoré-Mercier et Maisonneuve-Rosemont.
«Nous gardons le même concept, avec les mêmes installations, mais nous avons certains ajouts, souligne Mme Denicourt. Nous avons apporté beaucoup d’amélioration; on s’ajuste avec la demande. J’accepte maintenant les meubles et nous avons doublé la superficie à ce niveau.» Le commerce proposera aussi une nouvelle section antiquité et de jeux de collection.
Des bénévoles continueront de faire rouler le commerce, mais un employé à temps plein s’ajoute à l’équipe.
Rappelons qu’en février dernier, Nicola Fraraccio, 78 ans, avait annoncé la fermeture du commerce après huit ans d’existence. Pendant tout ce temps, ce rescapé du cancer estime avoir remis plus de 100 000 $ aux deux Fondations avec les profits tirés des ventes de son commerce d’objets usagés. Reconnaissant envers le milieu hospitalier de lui avoir sauvé la vie, M. Fraraccio avait décidé de créer un commerce pour remettre plus d’argent au milieu de la santé.

image