29 avril 2016
La bannière Shell s’implante à Mont-Saint-Hilaire
Par: Denis Bélanger
La bannière Shell s'implante à Mont-Saint-Hilaire,

La bannière Shell s'implante à Mont-Saint-Hilaire,

Une nouvelle station-service Shell ouvrira ses portes cet été à Mont-Saint-Hilaire. La construction du commerce a commencé sur le terrain occupé auparavant par le garage Esso Atelier d’Auto Daniel Hamelin, sur la 116.

Le promoteur du projet est une compagnie à numéro dont les actionnaires sont Luc-André Matte et sa conjointe Chantal Simoneau, des résidents de Mont-Saint-Hilaire. Ils possèdent aussi des stations-service Ultramar à Sainte-Madeleine et à Yamaska.

«J’étais mûr pour du changement. En plus, Shell est plus agressif sur le marché de l’essence», répond M. Matte pour expliquer l’utilisation d’une marque différente d’Ultramar.

La station-service comprendra également un dépanneur, sous la bannière Super Soir, ainsi qu’un lave-auto. Le commerce emploiera de 6 à 8 personnes et devrait commencer ses activités avant la fin du mois de juillet. L’investissement est de plus de 2 M$. «Ce sera aussi une entreprise familiale. Mon beau-frère est également avec nous autres et les enfants vont aussi y travailler», ajoute l’homme d’affaires.

C’est le deuxième bâtiment aux couleurs d’Esso à être démoli en moins d’un an à Mont-Saint-Hilaire. Il y avait un garage Esso en face du site du nouveau Shell, de l’autre côté du boulevard Sir-Wilfrid-Laurier. Le bâtiment a été démoli pour faire place à la construction du nouveau bâtiment de la Banque de Montréal, en fonction depuis le 25 avril.

 Nouveau local

 L’ancien propriétaire du terrain du futur Shell, Daniel Hamelin, a déménagé son atelier de voitures au 581, boulevard Sir-Wilfrid-Laurier. Il ne vendra plus d’essence.

Daniel Hamelin a changé d’adresse en avril. «Luc-André Matte est un bon ami et m’a approché pour acheter mon terrain. Je l’ai vendu, car j’ai eu un bon prix.» Esso Atelier d’Auto Daniel Hamelin était situé à l’intersection de Fortier et de la 116 depuis 1998. Auparavant, c’était Irving qui occupait le terrain depuis son ouverture en 1960, selon les souvenirs de M. Hamelin

image